logo Le moteur de recherche de la télé

En Toscane, au fil de l'Arno

Des racines et des ailes


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Et ici, il y avait tout.
– Nous quittons le Chianti pour reprendre le cours de l'Arno. A l'ouest de Florence, le fleuve continue sa course vers la Méditerranée. Il traverse la ville de Pise, avant de rejoindre son embouchure, 13 km plus loin. Cette proximité avec la mer a permis à Pise de s'imposer, au Moyen Age, comme une puissante république maritime.
A l'écart du centre-ville, Pise est le théâtre d'un bien étrange ballet. C'est un incontournable. La célèbre tour penchée se prête aux photographies les plus fantaisistes. Son inclinaison est pourtant devenue, au fil du temps, une véritable menace.
capture
– En 1989, une partie du campanile de l'église de Pavie s'est écroulée, causant la mort de 4 personnes. Nous avons pensé qu'il se produirait la même chose ici, et nous avons décidé de fermer la tour au public en 1990, car elle était considérée comme dangereuse.
– Une course contre la montre s'engage alors. Les projets de sauvetage les plus fous arrivent du monde entier. Des statues colossales aux engins titanesques, l'imagination est sans limites. La solution retenue par les ingénieurs est beaucoup plus pragmatique.
– Du côté nord de la tour, 41 foreuses ont été installées. Le but était d'excaver la partie inférieure de la fondation, de manière à faire descendre ce côté et contrebalancer l'inclinaison. Aujourd'hui, la tour réduit très légèrement son inclinaison. Elle se redresse d'environ 1 mm par an. Les problèmes ne se représenteront pas avant 3 siècles.
– A l'origine, la tour a été édifiée pour servir de clocher à la cathédrale. Son inclinaison est apparue dès le début de la construction. A l'époque, les architectes doivent user de tous les subterfuges pour corriger ce défaut.
capture