logo Le moteur de recherche de la télé

En Toscane, au fil de l'Arno

Des racines et des ailes


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Il y a donc un lien très fort entre cette région et l'histoire de Florence.
– Ce château permet aujourd'hui à Poppi de figurer parmi les plus beaux villages d'Italie.
– Cette région est unique au monde. Vous avez un patrimoine naturel extraordinaire qui rappelle l'Irlande, le soleil et la lumière en plus, patrimoine culturel.
capture
– Sur le versant opposé de la vallée, l'abbaye de la Verna offre un autre témoignage marquant de l'histoire du Casentino. Elle a été fondée au 13e siècle par saint François d'Assise.
– Nous la voyons du dessus. C'est un site très parlant. Saint François est arrivé ici en 1213 et a reçu ce site de la part du comte Orlando Catani. A l'époque, il ne vivait pas dans un ensemble aussi beau, aussi fascinant. Il vivait dans une cabane. Et il souffrait de tous les maux imaginables : le froid, la pluie, la neige. Historiquement, le sanctuaire est lié aux stigmates de saint François.
– Plus au sud, l'avion retrouve le cours de l'Arno. Surnommé "le fleuve d'argent" par les habitants de la région, il accueille l'un des ponts les plus célèbres de Toscane. Ponte Buriano, un pont construit en 1277. Une théorie le considère comme le décor de fond de la Joconde.
– A l'arrière-plan du célèbre tableau de Léonard de Vinci figure cet élément architectural. Les Toscans en sont convaincus : il s'agit de Ponte Buriano.
– De nombreux détails ont permis aux scientifiques d'accréditer cette hypothèse. Il y a d'abord la ressemblance physique avec ce paysage, en particulier avec cette anse du fleuve. Par ailleurs, nous n'avons pas d'autres ponts dans la région qui ont cette forme précise. Nous savons que Léonard connaissait cet endroit, parce qu'il en a fait des relevés topographiques très détaillés. Donc nous sommes sûrs que Léonard a séjourné ici.
– Le vol s'achève au-dessus d'Arezzo. Une série de tours médiévales semble émerger de la cité. Des tours comme celle-ci, on en trouve dans toutes les grandes villes toscanes. C'est ce qui intéresse aujourd'hui l'historienne de l'art Laurence Aventin.
capture