logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

19/20 : Journal national


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 19h30 sur France 3

capture
– Le drame s'est joué dans l'après-midi d'hier lorsque cette jeune fille de 16 ans lance un sondage sur le réseau social Instagram avec une question sans équivoque: "Très important, aidez-moi à choisir: mourir ou vivre?" Quelques heures plus tard, 69% des internautes votent pour la mort et elle met fin à ses jours.
Un suicide qui a déclenché une vague d'indignation dans toute la Malaisie et dans la classe politique... Pointé du doigt pour son absence de contrôle, le réseau social Instagram présente ses condoléances à la famille et décide de réagir... Des élus malaisiens ont réclamé l'ouverture d'une enquête pour établir les responsabilités dans la mort de cette jeune fille.
capture
– Ce drame a lieu le jour où Emmanuel Macron et la Première ministre néo-zélandaise lancent l'appel de Christchurch. Plusieurs pays et les géants du Net s'engagent à combattre les contenus en ligne terroristes et extrémistes violents. Facebook s'est engagé aujourd'hui à durcir ses règles et ses contrôles.
Une initiative prise 2 mois après l'attaque de mosquées en Nouvelle-Zélande où le tueur avait diffusé en direct son massacre sur Facebook. Les premiers mots aujourd'hui de Patrick Balkany à la barre du tribunal correctionnel Paris. Nathalie Perez, on peut dire que l'homme, accusé de fraude fiscale, a tenu son auditoire en haleine...
– N. Perez : Oui, il avait promis qu'il allait parler et que nous n'allions pas être déçus. Pendant plus de trois heures, il a balayé les arguments du tribunal. Lorsque le président lui a demandé s'il était vrai qu'il avait dépensé 1,8 million en travaux d'électricité dans sa villa, il a haussé les épaules et dit qu'il avait "changé quelques loupiotes".
Vous l'avez compris, Patrick Balkany n'a peut-être pas convaincu ses juges mais il a fait rire toute la salle d'audience. Après la mort de cinq personnes il y a un mois dans un Ehpad près de Toulouse, les familles sont toujours en attente d'explications. Certes, le procureur a très vite confirmé la thèse de l'intoxication alimentaire mais l'enquête piétine pour établir les causes et les éventuelles responsabilités...
capture