logo Le moteur de recherche de la télé

Panne de freins

Un cas pour deux


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h50 sur France 3

capture
– Et c'est précisément à cause des blessures dues à la chute du cric qu'il est mort.
– Qui peut confirmer l'exactitude de la déposition ?
– Le policier qui l'a interrogé dans l'ambulance.
– Il y a un procès-verbal ? en cours de rédaction.
– Il était blessé au point de mourir peu après et néanmoins assez clair pour identifier mon client comme coupable. Sa lucidité et son élocution devaient pourtant être altérées.
– Il bredouillait sans pouvoir finir ses phrases mais ce qu'il disait était sensé.
– C'est impossible, j'ai rien fait !
– On a un témoin en plus. La caissière de la station service était là lors d'une dispute où votre client a menacé Hauser de mort.
– On entend ces menaces 100 fois parjour, elles sont rarement exécutées.
– Votre client a été condamné à une peine avec sursis pour voyons... Pour voie de fait ayant entraîné la mort.
– On m'a attaqué, je me suis défendu ! Calmez-vous.
– On peut donc supposer que M. Stamm ait concrétisé ses menaces.
– Il ne s'agit pas de supposer mais d'apporter des preuves suffisantes.
capture
– Elles le sont, en dehors même du délit de fuite.
– Je ne l'ai pas tué, commissaire.
– Ils voulaient vraiment me coller un truc. Pas géniale ton idée de discuter.
– Qu'est-ce qui a mal tourné ?
– Ils ont trop de choses.
– T'en fais pas, on va régler ça.
– Ouais, c'est ça.
– J'irai voir le juge au plus vite.
– Et alors, ils veulent m'enfoncer !
– On va te sortir de là je te dis.
– Bas les pattes, me touche pas !
– Salopard !
– T'es fou. Fais pas l'idiot.
– Tous des porcs ! Vous m'aurez pas, plutôt crever.
– Mani, je te le jure, on va t'en sortir.
– On connaît le meurtrier ?
– Ils ont arrêté Stamm.
– C'est vrai, Manfred ?
– Vous l'en croyez capable ?
– Je ne sais pas on ne sait jamais. Mais Manfred est un brave type, apparemment.
– Mais vous l'avez chargé.
– Je ne pouvais mentir à la police.
– Vous avez parlé de l'engueulade entre Manfred et Hauser ?
– Oui, à cause de sa femme.
– Pas d'autre raison ?
– Il avait découvert que Manfred couchait avec sa femme. Il l'a licencié. Le ton est monté. Manfred l'a menacé de le descendre.
capture