logo Le moteur de recherche de la télé

Panne de freins

Un cas pour deux


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h50 sur France 3

capture
– Votre carte.
– Vous êtes nouvelle ?
– Je suis là depuis 2 mois.
– A bientôt, alors.
– Pas de si tôt...
– Je vous dégoûte ?
– Non, c'est pour vos pneus.
– Ah, ça me rassure. Au revoir.
– Ciao ! Grondement de tonnerre. Il sifflote, le tonnerre gronde.
– C'est toi Stamm ? Rallume tout de suite ! T'es sourd, ou quoi? Qu'est-ce que tu viens faire ici? Je t'ai dit que t'étais viré. Il hurle. Une moto s'éloigne. Y '3 quelqu'un ? Il numérote sur son portable.
– Allo, Bruhner à l'appareil. Il y a un blessé grave ici. Il faut une ambulance à l'angle de Bornheimerstrasse...
– Et de Neue Isenburger. Sirène.
– Doucement !
– Ne dites rien.
– Il faut...
– Ne vous fatiguez pas.
– Calmez-vous.
– Il faut que je parle à la police.
– Oui, plus tard.
capture
– Tout de suite !
– Oui, c'est moi.
– Descendez, je vous prie.
– Je n'ai bu que deux bières. Je connais les règles de la conditionnelle.
– Ça n'a rien à voir.
– Il s'agit de quoi?
– Vous le saurez.
– Qu'est-ce qu'il fait là, ce mec ? Nom de Dieu, dégage ! On sonne.
– C'est toi, Mani ?
– Salut, Josef.
– Ça va, toi ?
– Oui, moi, ça va.
– Eh ben moi aussi, si on peut dire ! Sympa, chez toi.
– Il y a mieux, tu sais.
– Non, la classe. Je peux dormir là, cette nuit? Ça m'aiderait.
– Qu'est-ce qu'il t'arrive ?
– Je sais pas trop. Les poulets me pistent.
– Mais pourquoi?
– J'en sais rien. J'ai filé illico !
– Oooh, Mani !
– J'allais pas me laisser faire. Ils veulent me coller un truc.
– Tu sais pas ce qu'ils te veulent?
– Non, et ça m'inquiète.
– Vas-y spontanément.
– T'es dingue. Le trou, je peux plus !
– Si t'es clair, t'es tranquille,
– Tu me dis ça à moi ! Je connais les poulets.
– Je connais un avocat !
– Allez-y ensemble, tout sera réglé.
– Non, non.
– Fais ce que je te dis. C'est la meilleure solution.
– Tu crois ?
– Laissons de côté le soi-disant délit de fuite. Nous venons de notre plein gré. Que reprochez-vous à mon client?
– Il est soupçonné du meurtre d'un garagiste : Werner Hauser.
– Werner est mort? Et je suis le pigeon rêvé.
– Sur quoi se fondent les soupçons ?
– La déclaration d'un mort?
– Il est mort dans l'ambulance. Mais il a eu le temps de nous dire que c'est votre client qui a débloqué le cric.
capture