logo Le moteur de recherche de la télé

Ailleurs en France


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 10h15 sur France 3

capture
– J'ai récupéré de vieilles portes un peu partout. J'ai 4 emplacements supplémentaires. Maintenant, il faut que je trouve 23 panneaux.
– Madirac est un petit village-dortoir du Créonnais de 230 habitants dont 167 électeurs. Une secrétaire, mais pas d'employé municipal. Le maire va trouver les panneaux nécessaires même s'il sait d'expérience que beaucoup resteront vides.
– Il y a plus de 560 communes en Gironde. Faire toutes les communes, c'est compliqué. Peut-être que les plus petites, on les oublie.
capture
– Pourtant, l'instruction de la préfecture est la même pour toutes les communes: un espace pour chaque candidat, selon l'ordre du tirage au sort, avec des contraintes particulières.
– J'ai trouvé une vieille porte. Ça devrait être bien. Le problème est la taille des affiches. Pas de chance, ma porte n'est pas assez large.
– Il commandera donc du bois aux dimensions et se fera aider pour la livraison. Ce sont des frais supplémentaires qu'il évalue à 500 euros sur un budget municipal Les panneaux auraient dû être installés ce lundi matin. Le problème sera résolu sous 24 heures.
– Grégoire Bouscambert : Ce nombre record de listes électorales n'est pas sans conséquences sur le budget des communes. Pour dépenser le moins possible, une mairie ardéchoise a privilégié les panneaux recto verso. Encore faut-il bien les positionner.
– Saint-Maurice-d'Ibie, 182 électeurs, un bureau de vote en mairie et 10 panneaux dans les réserves. Pour offrir 34 espaces d'affichage, il a fallu se montrer malin, diviser chaque espace et user du recto et du verso en posant
– Cela permet aux gens qui arrivent du Sud de venir les voir. Ceux qui arrivent du Nord peuvent voir qu'il y a une face arrière. On n'aurait pas eu le temps de se retourner et de commander des panneaux qui, ensuite, resteraient stockés. Une petite commune comme la nôtre est à chaque fois obligée de réinvestir.
capture