logo Le moteur de recherche de la télé

Histoire de se balader


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 9h45 sur France 3

capture
– Bonjour. Bienvenue devant ce lieu symbolique de Saint-Georges.
– C'était quoi, ici?
– La gendarmerie.
capture
– Comment en est-on arrivés à un village où les commerces sont tenus quasi exclusivement par les femmes?
– Il y a un constat ici: on a des commerces avec des chiffres d'affaires moyens. C'est donc difficile de vivre, un ménage ne peut pas vivre décemment avec un commerce. Souvent, le conjoint ou la conjointe travaille. Chez nous, ce sont beaucoup les conjoints qui vont travailler à l'extérieur. La commune a aussi aidé un ou 2 commerces. On a un ou 2 logements communaux qu'on a prêtés à une commerçante qui a voulu s'installer, qui est toujours ici. On a la coiffeuse qui a eu un gros souci, il y a eu un problème dans son magasin, on lui a prêté la mairie. On a eu un salon de coiffure dans la mairie pendant un mois. On aide avec nos moyens.
– Mais vous avez la particularité d'être le maire d'une commune où la plupart des commerces sont tenus par des femmes. Qu'est-ce que ça change en termes d'ambiance?
– Je pense que les dames ont une sensibilité pour le commerce que n'ont peut-être pas les hommes. On voit des commerces dynamiques, bien agencés où les femmes ont un aspect plus artistique. Je crois que ça plaît. On aime bien, dans un commerce, être reçu convenablement et parfois, même si on est un peu plus cher qu'ailleurs, l'accueil, ça fait tout.
– Je vous remercie et vous souhaite de continuer à rester un maire heureux. Je vais remonter un peu le fil de l'histoire de Saint-Georges pour allerjusqu'à la guerre. Bonne journée, merci! Après avoir goûté à l'enthousiasme des commerçantes de Saint-Georges, je me retrouve ici, au château de Launay, pour parler du destin d'une femme exceptionnelle, une résistante qui s'appelait Edith Huard et qui a changé le destin de la commune. Je vais rencontrer Alain, son fils, qui va me raconter son travail de résistance ici, pour lutter contre l'occupation allemande. On se retrouve devant les grilles du château de Launay que vous connaissez bien. Pourquoi?
– C'est tout un symbole pour la famille que nous sommes.
capture