logo Le moteur de recherche de la télé

Les gens des Hauts


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 8h40 sur France 3

– Non. C'est un matériau transformé destiné au travail et pour le coup, les feuilles d'or n'ont pas eu une augmentation aussi importante qu'on peut le penser. Je pense de plus en plus à la transmission. Ce serait plutôt transmettre aussi mon atelier et mes clients en plus de mon savoir-faire. Ce n'est pas facile à trouver. Ce sont des métiers, du fait qu'on travaille seul dans son atelier, ce n'est pas dû à tout le monde. La solitude, parfois, me pèse. Travailler chez soi... Sortir de chez soi, traverser sa cour et être et être encore seul, c'est compliqué. Heureusement, de temps en temps, on a des chantiers. Ça fait bouger, c'est bien, on rencontre des gens. Les gens sont intéressés. Le plaisir du doreur, c'est déjà d'aller chercher l'objet dans les musées. Des fois, on rentre dans les réserves et ça, c'est un privilège. On va aussi rentrer dans un beau château, on va côtoyer le châtelain qui va nous raconter un peu son histoire personnelle en décrochant l'encadrement et en nous disant que c'est le portrait d'untel, son histoire.
– Juste en face du château, Une avenue perçant la forêt de Compiègne, la 3e plus grande forêt de France de feuillus après celle d'Orléans et de Fontainebleau. J'attends mon prochain rendez-vous. Hurlement de loup. Je me sentais plus en sécurité dans le château! Visiblement, il y a du monde, ici. Mais toujours pas Michel.
– Bonjour, Michel. Vous n'avez jamais peur dans cette forêt? Elle est gigantesque. Il y a combien d'hectares, ici?
– 14 OOOha. C'est une grande forêt. Une des plus grandes forêts domaniales de France. La 3e.
– J'ai entendu des bruits bizarres. Il y a beaucoup d'animaux sauvages ici?
– Oui, il y a des animaux sauvages mais c'est quand même un milieu qui est réconfortant, c'est apaisant.
– C'est vrai. Je voulais savoir car elle a quand même été créée par les hommes, cette forêt. Est-ce que tout a été créé ou une partie est-elle tout à fait naturelle?
– Du vrai naturel, il n'y en a pas beaucoup. Il y a plus de 80% du massif qui est issu de plantations. Ici, ce sont des chênes qui ont 400 ans.