logo Le moteur de recherche de la télé

Goûtez-voir


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 8h05 sur France 3

– Excellent boulot.
– On va demander à notre boulanger de faire des petites parts. On va le déguster. Tu reviens nous dire au revoir à la fin de l'émission?
– A Saint-Péray. C'est un coteau quartier Tourtousse, Chante-Luzet exactement. C'est un coteau très abrupt, sur du granite.
– Donc pas de mécanisation.
– Non, pas du tout. On fait tout à la main. Comme le disait José, 50% de marsanne, 50% de roussanne. La particularité, c'est une parcelle très précoce. On vendange fin août. Elle a une jolie puissance. Cette parcelle a beaucoup de binarité.
– Ce sont des vignes difficiles à travailler, quand elles sont situées comme ça. Il y a plus facile.
– C'est un peu plus plat, mais plus sur les hauteurs. On a plus de vent.
– On aime le vin car on aime le vigneron, souvent.
– On fait ce qu'on aime. Nous, vignerons, on est différents, Cyril et moi. Heureusement. On apporte notre façon de faire dans les vignes mais aussi notre façon de vinifier.
– On ne fait pas des vins... On n'a pas une recette miracle. On s'adapte en fonction de la météo, des rendements, de l'acidité...
– Notre boulanger est complètement fou. On lui a dit des petites tranches. Denis! Il faut se calmer.
– Je ne voulais pas faire de miettes.
– Qui ne connaît pas la boulangerie Nivon qui est à Valence? C'est Denis qui fournit les pains. La voici, la générosité ardéchoise. Il y en a partout. Il y en a même derrière. On n'a pas pu tout mettre sur le comptoir.
– Une générosité ardéchoise qui traverse le Rhône jusqu'à Valence, grâce à Denis Maurin, patron de la célèbre boulangerie Nivon, ouverte en 1856. Le charismatique Denis prend les rênes en 1981 et devient le garant de la transmission des saveurs uniques des spécialités drômoises et ardéchoises. Le célèbre saint-genix, bien sûr.
– Regardez. Avec bien de la praline.
– Mais aussi la pogne, une brioche à la fleur d'oranger, sans oublier le bonhomme sablé parfumé à l'orange, plus connu sous le nom de suisse.
– Quelle sorte de pain vous faites? Celui-ci m'intrigue vraiment.
– C'est un pain spécial. On l'a créé pour faire un beau mariage avec les poissons grillés, poissons fumés et la fameuse cervelle de canut, chèvre frais, etc.