logo Le moteur de recherche de la télé

Souffrir d'être gros...


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 22h45 sur France 2

– Maintenant, je le sais.
– Comment a réagi l'entourage? Votre famille, vos proches, votre mari?
– Mon mari, pas de réaction du tout. Il m'acceptait comme j'étais. Les filles, pareil. Je n'ai pas eu de soucis avec mes parents. Dans ma famille, je n'ai pas eu vraiment de soucis. C'est plus le contexte à côté.
– Vous racontez des choses absolument terrifiantes. Vous appelez pour un rendez-vous et on vous dit: "Ah oui, vous êtes la grosse dame". C'est ça? Vous parlez à un client qui vous répond: "Je ne veux pas avoir affaire à la grosse vache". C'est ce que vous nous avez confié en préparant cette émission. Je dis ça car c'est important que chacun comprenne quels sont les mots et comment on les reçoit et on les subit. Un autre vous dit: "Tu ferais mieux d'aller dans une foire". Les gamins qui se moquent de vous dans la rue, à la piscine, dans les parcs d'attractions, c'est ça aussi, le quotidien.
– C'est ça. Et c'est insupportable.
– Est-ce que vous aviez conscience, pendant ces années, ou étiez-vous dans une forme de déni?
– Je n'avais plus de miroir à la maison. J'avais ça. Volontairement, carje ne me supportais plus. Je fuyais les vitrines, je ne regardais pas. Il ne fallait surtout pas me prendre en photo. Les rares photos que j'ai, c'est vraiment exceptionnel.
– Qu'est-ce que ça vous fait de voir les photos?
– Ça me rappelle trop de souffrance. Ça me fait mal. Je ne la regarde même pas. Je les vois mais je ne les regarde pas. Ça me fait trop mal.
– Gabrielle?
– Sur la question: est-ce qu'on se voit grossir? Il se passe un truc qui est que notre tête se déconnecte de notre corps. On n'a pas le choix, sinon, on pète les plombs. Les gens sont surpris qu'on atteigne des poids comme 100, 110kg, les gens sont surpris qu'on ne se voie pas grossir. Si on se voit grossir, il y a un truc qui se passe à ce niveau-là qui fait qu'on peut "blackouter". Il y a une dichotomie entre la tête et le corps. C'est ce qu'il se passe. On ne se rend... On n'est pas idiot, on sait très bien que l'on ne rentre plus dans les mêmes tailles de pantalon.