logo Le moteur de recherche de la télé

Souffrir d'être gros...


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 22h45 sur France 2

capture
– en sorte que ça aille mieux.
– Les parents ne se rendent pas toujours compte. J'ai lu ça dans une interview, quand votre maman vous dit: "c'est dommage, tu as un beau visage, si tu étais mince, tu serais jolie", de la part d'une maman.
– C'est pas tout à fait ça mais c'est ça.
– Comme on le reçoit, quand on est ado?
– On ne le reçoit pas ou on le reçoit très mal. C'était ça. C'étaient des fouilles dans mon sac, mon père qui pouvait un peu rigoler quand je mangeais... Je pense que c'était leur manière de montrer leur intérêt. Mais c'était hyper dur.
capture
– Vous dites: "mes kilos déclenchaient chez les garçons des comportements proches de la violence, quasiment". 'J'ai dit ça?
– Oui.
– Je ne savais pas. Je ne me souviens pas d'avoir dit ça mais je me souviens d'un truc qui m'a pas mal marquée. J'avais 12 ans, et tous les garçons du collège m'insultaient. "T'es grosse! grosse vache", tous les trucs habituels. Pas la peine de vous faire la liste. Tout ce que vous inventez, ça a été dit. Je suis partie dans un centre pour maigrir. J'ai perdu 20kg...
– Pardon mais on est seul dans cette situation-là ou est-ce qu'on a des amis, des professeurs compréhensifs?
– J'avais 2 ou 3 professeurs qui m'insultaient, qui m'ont traitée de bovin, qui me jetaient des sacs au visage. En primaire, j'avais des malabars et on me disait d'en donner à mes copains carj'étais déjà grosse. J'ai baigné dans ce truc-là.
– On vous culpabilisait du matin au soir.
– Oui, vraiment. Par rapport à ces jeunes garçons, quand je suis revenue de mon centre pour maigrir, avec 25kg de moins, ils voulaient tous sortir avec moi.
– Sacrée victoire!
– Ouais mais il y a vraiment un truc qui m'a dérangée à partir de là. Il y avait un truc avec le physique qui prenait une place trop grande. Il y avait un truc trop présent.
– Et aujourd'hui, c'est vous, la femme populaire, en quelque sorte. C'est une belle revanche aussi sur la vie.
capture