logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, grosse


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h15 sur France 2

capture
– I do what I can. l'm just a man. I do what I can. Don't put your blame on me. Applaudissements.
– Je m'appelle Brigitte. 90 kilos. J'aime le bon vin.
– Luc: 175 kilos. J'ai 4 fois plus de chance de mourirjeune.
– Manuela : 120 kg. 2 dentistes ont refusé de me recevoir.
capture
– Moi, c'est Noé, 120 kg. J'ai perdu 70 kg. Ma meuf m'a quitté etj'ai regrossi.
– Voilà pour ce film signé Murielle Magellan qui nous interpelle sur la façon dont la société, dont chacun d'entre nous se comporte avec les personnes en surpoids. Pourquoi cette grossophobie? Pour quelles raisons avons-nous encore du mal à accepter les personnes obèses ou avec des kilos en trop? Et comment, quand on est gros, vit-on au quotidien ce rejet, cette discrimination et toute la souffrance qui va avec? Comment lutter contre les clichés, les stéréotypes? Certes, l'obésité est une pathologie qu'il faut prévenir et surveiller car elle comporte des risques pour la santé mais nous verrons aussi que les causes sont multiples, contrairement à ce qu'on entend souvent ici et là. On évoquera la place de l'alimentation dans cette question du surpoids. Bonsoir, Juliette Katz. Merci pour cette interprétation et pour votre présence ce soir. Comment ça va?
– Très bien, merci.
– Comment avez-vous réagi quand on vous a proposé ce rôle, Juliette?
– J'ai été très heureuse et surtout honorée d'interpréter ce rôle-là. Pour moi, c'était presque évident de jouer dans ce film. Ça reflète une réalité qui est présente. Ça m'a forcément parlé.
– Vous vous êtes retrouvée? Vous avez revécu certaines scènes de votre vie à travers ce personnage de Raphaëlle?
– Oui, il y a pas mal de choses assez similaires avec ma vie. De manière assez différente mais Raphaëlle et moi, il y avait quelque chose de... Il y avait beaucoup de similitudes.
– Vous étiez déjà sensible à cette question de la lutte contre la grossophobie avant ce film?
capture