logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, grosse


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h15 sur France 2

capture
– Maintenant que tu es connue...
– Désolée. C'est une journaliste. On en reparle. Bonjour, monsieur. Oui, très bien. Et vous ?
– Franck Lebrun, vous êtes économiste. Que pensez-vous de tout ça ?
– Il faut imiter les Anglo-Saxons.
– C'est-à-dire ?
– Adapter les remboursements de la Sécu avec les comportements.
– On ne rembourse plus les fumeurs et ceux qui ne portent pas d'écharpe ?
– La chirurgie bariatrique coûte une fortune à la Sécu.
– Les obèses sont pauvres. Vous connaissez le taux de chômage des femmes obèses ?
capture
– Il y a autant d'hommes que de femmes obèses.
– Mais le rapport au corps n'est pas le même.
– En effet.
– 80 % des femmes ont recours aux opérations bariatriques. Embauchez-nous et on cotisera plus. On vous coûtera moins cher Si on pouvait consommer, on consommerait pour 10.
– Notre monde est axé sur l'image. Faites des efforts et vous travaillerez.
– Vous, vous faites des efforts avec votre look ?
– Recentrons le débat.
– Ça plaît à certaines.
– Et les femmes obèses plaisent aussi.
– Je ne dis pas le contraire.
– On écoute un reportage sur les Mexicains qui préfèrent les grosses. Raphaëlle, vous aimez les Mexicains ? On écoute le reportage. Claquement de porte.
– T'as quitté le plateau ?
– J'ai trop attendu. C'était putassier. J'aurais pas dû y aller.
– Des centaines de milliers de gens auraient pu t'entendre.
– Il prétendait que le taux de suicide plus élevé chez les obèses opérés ne voulait rien dire. On est en plein massacre. La société prend les gros pour des déviants et les pousse à se tuer.
– Il y a 1 000 raisons qui peuvent pousser quelqu'un au suicide. C'est pas si simple.
– Je ne te parle pas des bobos, mais des personnes comme moi qu'on stigmatise à longueur de journée. J'aurais dû frapper l'animatrice.
– Bon... Je vais me coucher. Ça me saoule. Fais-moi signe quand tu seras plus nuancée.
capture