logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, grosse


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 21h15 sur France 2

capture
– 1 000 raisons conduisent à l'obésité. Ensuite, c'est un engrenage. Vous mangez parce que vous avez grossi. Vous vous croyez coupable alors que vous êtes malade. Alors justement, racontez-moi votre parcours. J'ai toujours été corpulente. Mais j'ai commencé à grossir vers l'âge de 12 ans. Je devais perdre 10 kilos, mais un endocrinologue m'a dit que c'était les surrénales et que je devais en perdre 20.
– D'accord.
– Je lui ai fait confiance. J'ai ingurgité mon cocktail de médocs, d'oestrogènes pour freiner l'action des hormones mâles qui était liée à mon problème. Il m'a demandé de m'affamer. j'essayais. J'échouais, je me cachais. Etj'ai pris 50 kilos en 1 an. A partir de là, j'ai pas arrêté de regrossir, de remaigrir, de regrossir. J'avais honte et je continuais à prendre les médicaments... jusqu'à ce que j'apprenne que c'était une erreur de diagnostic.
capture
– Donc, vous n'êtes responsable de rien comme la plupart de mes patients.
– Oui. Le protocole demande 6 mois.
– 6 mois, c'est trop long. On ne peut pas aller plus vite ?
– Y a pas moyen. C'est interdit. On va faire un bilan cardio, une échographie de l'utérus et des ovaires, un scanner de l'estomac et un bilan hormonal complet. Je vous donne les adresses d'un dermatologue et d'un psychologue. Avec tous ces examens, on saura pourquoi vous prenez du poids et on pourra soigner la cause de l'obésité. L'opération n'est pas toujours la solution.
– Je peux vous donner ça ? C'est une pub pour ma chaîne vidéo.
– Ah, mais c'est bien.
capture