logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 17h15 sur France 2

capture
– Il faudrait faire des recherches encore plus poussées pour nous permettre de l'identifier.
– Christine: Et ça?
– Helen Hessel : Ca, c'est très intéressant et très joli. C'est ce qu'on appelle un mavelot. Monsieur Mavelot était graveur à la fin du XVIIe siècle. Il a inventé une nouvelle manière de faire des monogrammes, avec des entrelacs très savants, tellement savants qu'on n'arrive même plus à identifier les lettres.
– Sophie Davant : C'est ballot.
– Helen Hessel : C'est un très joli entrelacs.
capture
– Sophie Davant : C'est censé représenter le nom ou les initiales de la famille?
– Helen Hessel : Exactement. Vous avez ces initiales qui sont surmontées d'une couronne de fleurs, le tout entouré de grandes palmes. C'est un objet très intéressant. Il est très ancien, en bon état. Il n'est pas bosselé. C'est une très jolie pièce. On va le peser. Ça fait 557 grammes.
– Christine: C'est ce que je pensais.
– Helen Hessel : C'est assez lourd pour de l'orfèvrerie XVIIIe. Sous Louis XIV, il y a des problèmes dans les caisses de l'Etat. Il va faire fondre quasiment toute l'argenterie du royaume. Sous Louis XIV disparaît la quasi-totalité des pièces d'orfèvrerie. C'est à partir du règne de Louis XV, autour de 1848, qu'on va créer beaucoup de pièces d'orfèvrerie pour remplacer toutes celles qui avaient été fondues au cours du règne précédent. L'époque de Louis XV est très importante en termes de production d'orfèvrerie. L'orfèvrerie parisienne est collectionnée par les amateurs d'orfèvrerie, mais il y a beaucoup d'intérêt pour l'orfèvrerie provinciale, pour certaines villes.
– Sophie Davant : Chaque ville a un poinçon?
– Helen Hessel : Oui. Les amateurs vont chercher des pièces très spécifiques, de Nîmes, de Lille, de Dunkerque, de Rennes...
– Sophie Davant : C'est une information qu'on n'avait pas eue encore dans cette émission. On en découvre tous les jours. Vous avez une idée de la valeur de cet objet?
– Christine: Non.
– Helen Hessel : C'est une très belle pièce d'orfèvrerie. Je vais vous proposer une estimation de 2000 euros.
– Sophie Davant : Waouh! Incroyable.
capture