logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Mais je voyais qu'elle était terne, plus souriante comme elle était. Quand elle m'a annoncé qu'elle était enceinte, je l'ai accompagnée. Quand le bébé est né, on était tous très contents, mais le papa n'a pas changé. Stéphanie n'a pas retrouvé l'amour qu'il y avait.
– Félix Bollaert : Il s'est impliqué pendant la grossesse?
– Stéphanie: Non.
– Félix Bollaert : Rien du tout?
– Félix Bollaert : Vous saviez, que ça n'allait pas durer?
– Stéphanie: Je le sentais.
– Félix Bollaert : Il n'est pas venu aux échographies?
capture
– Stéphanie: Si, quelquefois, mais il était effacé. Le bébé n'était pas arrivé. Je me disais qu'on verrait. Et puis, il est arrivé. Rudy.
– Félix Bollaert : Un petit mec. Il était aux anges, le papa.
– Stéphanie: Il ne m'a pas aidée plus. Les promesses qu'il m'avait faites, les efforts... Ça n'a pas...
– Félix Bollaert : Vous vous êtes retrouvée avec les 3 à charge. Et votre couple...
– Stéphanie: J'étais complètement renfermée, triste.
– A.Garih: Vous abordiez le sujet avec lui, en lui disant: "Il Y a quelque chose qui..."?
– Stéphanie: On en avait parlé. Je lui avais parlé de certaines choses. Il m'avait dit: "Je vais faire des efforts". Ça marche quelques jours, mais le naturel revient au galop. Les gens ne changent pas. Ça n'a pas marché. Rudy avait 10 mois. Je me suis demandé si je voulais vivre ma vie comme ça. Je n'en ai qu'une. Si c'était pour me sentir pas heureuse... Ce n'est pas facile. Une maison en jeu, un mariage, des enfants... L'entourage, qu'est-ce qu'il va dire et penser?
– A.Garih: Vous aviez quand même, en positif, du soutien. Vous aviez 4 frères et soeurs, une maman. Ça joue, quand même. Les enfants ne sont pas isolés.
– Stéphanie: Bien sûr. Une séparation, ce n'est jamais facile. A l'heure d'aujourd'hui, je vais très bien et mes enfants
– Félix Bollaert : Qu'est-ce qui vous faisait le plus peur, au moment de le quitter?
– Stéphanie: Les gens, l'extérieur.
– Félix Bollaert : Le regard des autres. C'est courageux, de quitter un homme avec 3 bébés.
– Stéphanie: Ce n'est pas facile.
– Félix Bollaert : Vous aviez de quoi subvenir à vos besoins?
capture