logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Céline: Il ne pouvait pas. On ne peut pas s'occuper à boire et aider à la maison. Ce n'est pas possible.
– A.Garih: Il ne vaut mieux pas, d'ailleurs.
– Céline: Oui.
– Félix Bollaert : Vous lui en avez voulu?
– Céline: On ne peut pas parler de "vouloir". Mais ce n'était pas facile. Je n'ai pas été comprise.
– Félix Bollaert : Qu'est-ce qui vous a ressoudés au point d'être là, à vous caresser le bras, très amoureux?
– Céline: On a changé de vie.
– Félix Bollaert : Comment ça?
capture
– Céline: Il a changé de travail, on a déménagé. On est partis écrire une page blanche ailleurs.
– Félix Bollaert : Vous avez décidé d'aller vraiment de l'avant. Mais c'était compliqué, avec vos 3 enfants!
– Céline: Pas du tout. On l'a annoncé quelque temps avant. Il a démissionné du travail où il était et a trouvé un travail de chauffeur poids lourd. Il est parti la semaine. Je me suis dit qu'il n'était plus là la semaine. Quand il rentrait le week-end, je me disais qu'il me manquait la semaine, finalement. Du fait qu'il conduise des gros camions, il ne boit plus. C'est une responsabilité. Ça recrée un petit lien. "Tu me manques..." Et puis la distance et les papillons... Et on se dit: "Le travail est à 100 km, on va te rejoindre."
– Félix Bollaert : Ce n'est pas tellement "un enfant a sauvé notre couple", c'est "la distance nous a aidés à nous retrouver."
– Céline: C'est ça qui fonctionne, aujourd'hui.
– Félix Bollaert : De ne pas être collés l'un à l'autre.
– Céline: Exactement.
– Ivan: Ce qui a fonctionné pour nous, du moins.
– A.Garih: Vous avez déménagé, carrément?
– Céline: Oui.
– A.Garih: Peut-être que là où vous étiez, c'était un rappel permanent...
– Céline: C'est ça. Où qu'on aille, il y a le souvenir du papy, de la soeur, de l'addiction ou de la dispute dans tel bar... Là, on part dans une nouvelle vie. On prépare les enfants. On leur dit qu'à telle date, on s'en va.
– A.Garih: C'est un projet commun enthousiasmant. Ça crée de la vie.
– Céline: Les enfants sont épanouis depuis qu'on est partis.
– Ivan: C'est clair.
– Félix Bollaert : Vous avez fermé la porte des mauvais souvenirs, des souvenirs douloureux pour écrire une vraie page blanche.
capture