logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– En plus, le bébé est venu très vite. Vous n'avez pas été pris de court, juste remis ensemble? Vous ne vous êtes pas posé plus de questions que ça?
– Céline: Sur le moment, non.
– A.Garih: Vous avez raccroché et vous avez couru le voir.
– Céline: C'était presque ça.
– Félix Bollaert : Comment s'est passée la grossesse?
– Céline: Bien.
– Félix Bollaert : Vous avez commencé à vous rapprocher?
– Céline: Un petit peu. On se rapproche, mais après, une grosse fatigue, les enfants fatiguent... Mais on se rapproche, ça va mieux. On se dit: "Allez"...
– Félix Bollaert : On se donne une dernière chance.
– Céline: C'est ça.
– A.Garih: Ça fait un nouveau sujet de conversation commun.
– Félix Bollaert : Un nouveau projet.
– Céline: C'est beau, on parle de bébé, de grossesse, de layette... à le surveiller, pour savoir s'il ne retombait pas dans ses anciens démons?
capture
– Céline: Non. Je ne surveille pas, moi.
– Félix Bollaert : Est-ce qu'il retombait vraiment?
– Céline: Pas tout de suite.
– Félix Bollaert : Au début, ça l'enthousiasmait.
– Céline: Oui. La grossesse s'est bien passée, nickel.
– Ivan: Même si on n'avait pas de prénom.
– Félix Bollaert : Pourquoi?
– Céline: On n'était pas d'accord.
– Félix Bollaert : Le petit bout est arrivé et vous n'étiez pas d'accord.
– Céline: Il était là et il fallait trouver un prénom pour l'état civil.
– Félix Bollaert : Et personne n'était d'accord.
– Ivan: Il y a des applis super bien.
– Félix Bollaert : Où on fait au hasard?
– Céline: C'est ce qu'on a fait. Et à l'état civil, il s'est trompé et ça n'a pas été ça.
– Ivan: C'est moi qui me suis trompé.
– Céline: C'est pas grave.
– Ivan: J'ai inversé 2 lettres.
– Félix Bollaert : Ça devait être quoi?
– Céline: Kylian.
– Ivan: Kerian? Non... Kirian.
– Céline: Et c'est devenu Keiran.
– Félix Bollaert : Vous ne lui en avez pas voulu? Vous n'adoriez pas ce prénom...
– Céline: Finalement, ça m'a plu. Je me suis dit que c'était atypique, qu'il n'y en aurait pas beaucoup. Onyva!
– Ivan: En fait, il y en a en pagaille.
– Félix Bollaert : Comment s'est passé le retour à la maison?
– Céline: Compliqué, au final. Je me revois poser mon enfant, quand on arrive à la maison.
capture