logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Quoi, ma gueule? Qu'est-ce qu'elle a, ma gueule?
– Dès l'Antiquité, la forme du crâne, du nez ou des yeux permettait de distinguer ceux qui avaient la tête de l'emploi, les bons disciples et les mauvais esclaves. Désolé, ça ne va pas être possible. Le savant suisse Lavater en parlait aussi.
– Tu sais ce qu'on dit? Grand front, grand cerveau.
– Et grand nez, grandes narines?
– Certains diraient même identifier le mal d'un seul coup d'oeil. Sous couvert d'explication scientifique, le criminologue italien C.Lombroso établit des traits propres aux criminels nés, comme les oreilles en chou-fleur et les canines longues.
capture
– Le voyou du jour a une petite gueule d'amour.
– Sans parler des nazis, qui utilisèrent cette science pour établir la race blanche de celle des Juifs. "Gros nez" signifiait "avide d'argent".
– Un grand nez est proprement l'indice d'un homme affable.
– Aujourd'hui, on sait que toutes ces théories fumeuses sont fausses, que le visage ne fait pas le moine. Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de juger les gens sur leur apparence physique. Une étude montre que l'impact que nous avons sur quelqu'un dépend à 55 % de notre visage, 38 % de notre voix et seulement 7 % de ce que nous racontons. Nous sommes coupables de délit de faciès.
– C'est une technique qui s'apparente au délit de sale gueule.
– Notre cerveau se fait une opinion bonne ou mauvaise en quelques secondes. Mais alors, que dit notre visage de nous?
– D.Burki: C'est perturbant. On ne peut rien conclure de la physionomie de notre visage. En revanche, nos expressions, nos joues, la façon dont vous bougez votre nez, ça veut dire quelque chose. Ça peut être décrypté. Pour en parler, on accueille un expert en communication non verbale et conférencier, qui va nous décrypter ce qu'on n'ose pas révéler, S.Bunard.
– Stephen Bunard : Bonjour.
– D.Burki: Merci d'être avec nous. J'avoue que c'est ma passion.
– Stephen Bunard : C'est déjà beaucoup!
capture