logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Félix Bollaert : Vous ne lui avez jamais dit, à Pierre?
– Cyril: Non.
– Félix Bollaert : Il est encore un peu petit. Mira et Mickael, vous étiez vous aussi au bord de la séparation.
– Mickael: Plusieurs fois.
capture
– Félix Bollaert : Ça faisait combien de temps que vous étiez ensemble?
– Mira: Le vrai clash et la séparation, ça faisait 2 ans ou 3 ans.
– Mickael: 2 ans.
– Mira: A la différence de tous les gens qui sont ici, nous, on a un problème, c'est que je suis infertile. J'ai fait des fausses couches Ma 1re grossesse, c'était un accident. Un accident qui m'a fait une espèce de déclic. J'ai fait un virage à 360 degrés. J'ai voulu un enfant. J'ai eu ce désir parce que, d'une part, mon mari avait ce désir très profond de fonder une famille, et puis c'était un homme qui se comportait avec les enfants... Le voir avec des enfants, c'était magique, hyper touchant. Il était entier, vraiment magnifique.
J'ai voulu pour lui aussi et pour lui prouver mon amour, mon attachement, lui apporter ça. Malheureusement, les fausses couches se sont succédé. J'en ai fait 6. A 15 jours de notre mariage, j'ai fait la 6e ou la 7e fausse couche. Je ne sais même plus. J'ai pété un câble. On va me dire qu'il y a de quoi. Effectivement. On gérait un mariage avec tout ce que ça implique comme stress. Il y avait aussi le déménagement. J'ai perdu mes jumeaux. Ça s'est très mal passé. Mon mari a été très dur avec moi, parce qu'il ne m'a pas autorisée à pleurer. Pour lui, malgré le fait qu'on ait entendu les coeurs battre, qu'on ait vu les échographies et qu'on ait commencé à se projeter... J'ai fait une crise qu'on appelle de type hypomaniaque. En gros, c'est le burn out au sens le plus large et extrême qui soit, avec le couteau dans les mains, à se taillader les veines, avaler des cachets et à vouloir mourir. Il a eu peur.
– A.Garih: Je comprends. C'est normal.
– Mira: Le mariage a été une 1re fois annulé. Finalement, on a décidé de se marier quand même. Le soir des préparatifs, il m'a dit qu'il ne pouvait pas se marier avec moi.
– Mickael: Je n'avais plus le coeur...
– Félix Bollaert : C'était trop douloureux.
capture