logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– C'était la 1re fois que vous vous rapprochiez physiquement après la dispute.
– Johanna: Depuis 6 mois, oui.
– Félix Bollaert : Et là, paf!
– Johanna: J'apprends que je suis enceinte.
– Félix Bollaert : C'est chaud. Vous venez à peine de vous rapprocher et la question se pose: "Est-ce qu'on le garde?" Vous vous êtes posé la question?
– Cyril: Oui.
– Johanna: Ça a été rapidement pris. On s'est concertés, mais on s'est dit qu'on allait voir si, en gardant ce bébé, l'amour était toujours aussi fort qu'avant.
– Félix Bollaert : Vous vous êtes dit que c'était le bébé de la dernière chance?
– Johanna: Oui.
capture
– Félix Bollaert : C'était un petit garçon?
– Félix Bollaert : Comment s'est passée la grossesse?
– Johanna: Très bien.
– Félix Bollaert : Il s'est impliqué? Il est venu aux échographies. De toute façon, il n'avait pas le choix. C'est lui qui avait le permis.
– Félix Bollaert : J'ai bien compris qu'il y avait une problématique voiture dans votre famille. Il va falloir passer le permis!
– Johanna: Je ne l'ai toujours pas. L'accouchement arrive. Est-ce qu'il va me soutenir? Toutes ces questions. Et oui.
– Félix Bollaert : Il a été à la hauteur?
– Johanna: Oh oui! Et heureusement. Sinon, je n'aurais pas pu.
– Félix Bollaert : L'accouchement s'est bien passé?
– Johanna: Il a été un peu difficile. La péridurale n'a pas fonctionné. Ce n'était pas la 1re fois, mais voilà... Je ne voulais pas recommencer un accouchement comme ça. Je savais ce que ça faisait. Il m'a soutenue.
– Félix Bollaert : Vous avez ressenti quoi?
– Johanna: Comme la fois où il m'a dit qu'il m'aimait. C'est lui qui me l'a dit en 1er. J'ai vu les étoiles dans les yeux. Mon coeur battait fort.
– Félix Bollaert : Au moment de l'accouchement?
– Johanna: Une fois que j'avais le bébé sur moi.
– Félix Bollaert : Vous êtes retombée amoureuse de lui? De votre amoureux?
– Cyril: Il y avait toujours de l'amour.
– Johanna: Mais plus fort. J'ai compris que c'était lui, par rapport à tous les efforts qu'il avait faits. Il avait laissé sa famille, quitté son travail. Il s'est remis en question. J'étais sûre que c'était lui.
– Félix Bollaert : Sans Pierre, vous en seriez où?
capture