logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 14h10 sur France 2

capture
– Pour moi, c'était rapide.
– Félix Bollaert : C'était quoi, votre vision de la famille?
– Johanna: Une grande famille.
– Cyril: On avait dit 4, au début.
– Johanna: J'ai 3 soeurs. Lui, pareil...
– Félix Bollaert : Donc, il fallait ouvrir le dossier.
– Johanna: C'est pour ça que c'était compliqué, Au départ, je n'étais pas acceptée par sa famille. Il a tout mis de côté. J'ai vu qu'il me prouvait son amour. Je me suis dit qu'il m'aimait vraiment, s'il mettait sa famille de côté. On a emménagé ensemble rapidement aussi.
– Cyril: Combien, 6 mois?
– Johanna: Oui.
– A.Garih: Ça impliquait que ça vous coupe de votre famille?
capture
– Cyril: Ça fait 14 ans que je ne parle plus à ma mère.
– Johanna: Depuis qu'on est ensemble.
– Félix Bollaert : Au bout de combien de temps vous avez eu votre 1re fille?
– Johanna: En 2007, 2 ans après.
– Félix Bollaert : Ça a marché tout de suite. Vous vous êtes mariés, d'abord?
– Johanna: Non, en 2008.
– Félix Bollaert : Donc une fille, un mariage... 2e enfant?
– Félix Bollaert : Pas pour vous réconcilier?
– Johanna: Non.
– Félix Bollaert : Après, vous êtes entrés dans une zone de turbulences.
– Johanna: Au début, on habitait sur Marseille. Ensuite, nous avons déménagé en Bourgogne pour le travail. Il était en intérim. Il a été pris dans une société et travaillait de nuit De nuit, poissonnerie... Il rentrait le matin, fatigué...
– Félix Bollaert : Il sentait le poisson!
– Céline: Je voulais le dire, mais je n'ai pas osé.
– Félix Bollaert : J'ai une vraie pensée pour les femmes de poissonniers et de bouchers, qui rentrent à pas d'heure... Vous ne supportiez pas l'odeur du poisson? Il suffit qu'on prenne un peu en grippe quelqu'un qui nous énerve, l'odeur devient insupportable.
– Johanna: Même une fois qu'il s'était lavé, ça restait. Ça repoussait un peu.
– Félix Bollaert : Vous l'avez pris en grippe à cause de ça?
– Johanna: Vu qu'il travaillait de nuit, l'éloignement, la distance. Il me mettait un peu de côté. Il ne se passait plus rien entre nous.
– Cyril: Ça a duré pendant 6 mois.
– Félix Bollaert : Pendant 6 mois, il ne s'est rien passé?
– Johanna: Oui. Délaissée, distant... Je manquais d'attention.
capture