logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 13h00 sur France 2

capture
– Quelques heures après l'hommage national, ils ont regagné le domicile familial, les parents d'A.Bertoncello et sa compagne Léa. hier, au 1er rang, ils sont unis dans l'épreuve, profondément touchés par la cérémonie et les paroles de réconfort.
– Beaucoup, beaucoup d'émotion. J'ai trouvé que les paroles de notre président étaient fortes, justes.
– Après toute cette cérémonie qui m'a beaucoup émue, je commence à ressentir un peu d'apaisement.
– Marqués aussi par cette image saisissante, celle des frères d'armes du commando, visages masqués, et qui portent les cercueils.
– On a vu leur émotion dans leurs yeux, malgré leurs masques.
capture
– On en connaît quelques-uns.
– Oui. C'était très émouvant de les voir atteints comme ça.
– A.Bertoncello avait rejoint le commando Hubert en juillet 2017. Ses proches évoquent son épanouissement dans ce corps d'élite.
– Qu'est-ce que ça représentait, son métier?
– Une passion.
– On n'en parlait pas. Il était rayonnant. On était heureux, ça nous suffisait. Il repartait, il était heureux. Heureux de nous voir, mais aussi heureux de repartir. J'imagine que ça représentait beaucoup.
– Sa famille n'ignorait pas le risque qu'il encourait lors de certaines missions. Malgré la douleur, ses proches témoignent de son dévouement, son sens du devoir.
– Là, c'étaient eux ou les otages. Ils ont choisi.
– J'espérais au début que ce soit un accident. Je l'espérais très fort, mais, pas la mort... On ne peut pas être préparés à ça.
– D'un seul coup, son enfant part et on se demande si ça a du sens. On cherche le sens. si nous sommes tranquilles...
– En sécurité...
– C'est parce que certains de nos enfants sont là-bas et font ce qu'il faut pour que ça puisse continuer. Nous leur devons cet hommage.
capture