logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– Si vous mangez un truc sucré, on va vous regarder bizarrement?
– Justine Katz : Non. A la Coupe du monde, je promenais mon chien. C'est véridique. Je suis en pyjama. On me dit: "Hé, la grosse!" Je me suis retournée. "Oui, c'est moi!"
– Sophie Davant : Ça vous a déjà joué des tours dans votre travail?
– Justine Katz : Non.
capture
– Sophie Davant : Vous aviez lu le livre de G.Deydier, intitulé...
– D.Thévenot: "On ne naît pas grosse", dont est tiré le téléfilm de ce soir? Je ne l'ai toujours pas lu. Je compte bien le lire. On s'est beaucoup parlé, elle et moi. Il y a beaucoup de similitudes.
– Sophie Davant : Quand on vous a proposé ce rôle, vous en avez fait... C'est de l'art. Vous exercez votre métier. Mais est-ce qu'en plus, vous l'avez pris comme une sorte de revendication? Vous vous êtes sentie porte-parole?
– Justine Katz : Je ne suis pas du tout porte-parole, porte-drapeau de la grossophobie ou du body positive.
Je dirais plutôt que moi, c'est la discrimination en règle générale. On le voit dans le film. Judith subit de la discrimination parce qu'elle a couché avec des mecs quand elle était plus jeune. On l'insulte à ce niveau-là. Il y a une forme de discrimination qui est un peu partout. Moi, c'est plutôt ça que je défends et que j'ai envie de mettre en avant: pourquoi la non-bienveillance? Mais la grossophobie en elle-même... Ce mot m'échappe un peu. La phobie des gros, je ne suis pas sûre que ce soit le bon terme. C'est celui-là qu'on a inventé.
– A.-M.Revol: Surtout, les gens pensent que si on est gros, c'est de notre faute.
– D.Thévenot: "Elle n'a qu'à moins manger, elle est trop grosse."
– Justine Katz : Je le vois beaucoup sur mes vidéos sur Internet. tu n'as qu'à arrêter de manger et tu nous feras moins..." C'est tout le temps ça. Il faut comprendre que c'est quand même une maladie.
– Sophie Davant : Juste quelques chiffres de santé publique. 1 adulte sur 2 est aujourd'hui en surpoids. L'obésité touche 17 % de la population adulte, soit environ 7 millions de personnes.
capture