logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– C'est les montagnes russes. Il se passe des choses assez dingues.
– N'était-ce pas le loup qu'elle venait d'entrapercevoir derrière ce feuillage? Le loup qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps.
– J.-P.Viaud: Ce qui suit est une pépite d'esprit que l'on doit à 2 auteurs: E.Gaury et M.Rannou. Ça s'appelle "Et si on ne se mentait plus?" C'est une femme, Raphaëlle Cambray, qui met brillamment en scène ce réjouissant et fin cocktail d'art de vivre séduisant au coeur de la Belle Epoque. C'est excellent.
– J'espère qu'un jour, vos chefs-d'oeuvre feront la 1re partie de mes pièces médiocres.
– Je me laisse un an.
– Dites-vous bien, l'un comme l'autre, que sans moi, vous n'êtes que du papier. Mesdames messieurs les auteurs!
– M.Rannou: C'est une pièce qui parle de l'histoire véridique d'amitié entre 5 stars littéraires de la Belle Epoque.
– E.Gaury: Ily a Lucien Guitry, Alphonse Allais, Alfred Capus, Tristan Bernard et enfin le très connu Jules Renard.
– Vous, je vous donne la Légion d'honneur, Jules.
– Je l'ai déjà.
– Oui mais la Légion "donneur de leçons".
– E.Gaury: On va les suivre à travers certaines péripéties. On va les bousculer au niveau de leur orgueil, de leurs ego. Il va y avoir des soucis d'argent, de femmes et d'ambitions personnelles.
– Si je vous suis, votre femme a le droit de vous tromper tant qu'elle ne vous le dit pas? C'est ça?
– Je préfère demander de l'argent à des pauvres. Ils en ont moins, mais ils sont beaucoup plus nombreux.
– M.Rannou: Il y a un côté touchant et un côté tourbillonnant, virevoltent, qui donne envie.
– E.Gaury: On découvre avec délice comment ils se sortent de situations compliquées grâce à leur esprit extraordinaire.
– Si on se disait tout, ce serait invivable.
– Si on ne se mentait plus, on s'ennuierait.
– On passe à table!
– J.-P.Viaud: Entre ces 2 spectacles, il est bien difficile de choisir. Un conseil: allez voir vous ne serez pas déçu. Ces intelligentes créations sont parfaites. "Emportée par mon élan" est un pur théâtre de tendres bêtises aussi onirique que désopilant. Quant à "Et si on ne se mentait plusî", c'estjuste du petit-lait à boire sans aucune modération.