logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 7h10 sur France 2

– Autre sujet à haut potentiel polémique, l'homéopathie. Ne sortez ni votre dico ni votre Bescherelle. Il n'y a pas de faute d'orthographe à la une de Libération qui croit savoir qu'on s'achemine vers la fin du remboursement des granules, d'où le jeu de mot. La science ne parvient pas à prouver l'efficacité de ces granules. Ce qui est sûr, c'est qu'ils n'ont jamais fait de mal à personne, à l'inverse du glyphosate, quoique... La firme Bayer a été condamnée à payer 2 milliards à 2 personnes atteintes de cancer attribué à l'usage du Roundup, un herbicide à base de glyphosate. C'est une tout autre histoire qu'on nous raconte à la une de L'opinion. A partir de quel seuil une substance est-elle cancérogène? Ce serait bien de voir le dessin... Dès que plus de 50 % de la population le pensent, voilà ce que disait le dessin. Les agences de sécurité sanitaire mondiales sont unanimes. Personne n'a jamais démontré que le glyphosate était toxique mais il est impossible de démontrer qu'il ne l'est pas de façon absolue, puisque le champ des recherches est infini.undefined
C'est à lire dans L'opinion. Dans cette affaire, la passion l'emporte sur la raison, ce qui conduit à des questions du type de celle qui figure sur une page du Parisien: faut-il interdire le glyphosate? La réponse est floue, sauf pour ce que cela ferait perdre à 10 % de nos producteurs dont l'activité s'effondrerait du jour au lendemain. La question de l'interdiction du glyphosate est posée par les lecteurs du Parisien, dans le contexte de la campagne des élections européennes, que l'on retrouve à la une de La Croix, avec un sondage. Près de 2 tiers des Français se disent intéressés par cette élection. En tête des défis de l'UE, ils placent l'immigration, l'environnement et l'emploi, puis le pouvoir d'achat et le risque terroriste. Mais quel que soit le sujet, c'est toujours le même problème. Il est impossible de mettre d'accord les Etats membres. Sur la question du pouvoir d'achat, L'Humanité plaide pour un salaire minimum mais des divergences persistent entre Etats. Le seul sujet sur lequel les 28 affichent leur unanimité, c'est celui du risque technologique qui menace l'UE. Sur ce sujet, un papier riche d'enseignements ce matin, dans Les Echos.