logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 7h10 sur France 2

–  Toutes les installations ont en commun d'interroger le visiteur sur l'époque actuelle, décrite comme difficile, mais aussi intéressante, avec ses nouveautés technologiques et beaucoup d'oeuvres audiovisuelles. La France a choisi le thème des différents états de l'eau, un choix qui s'imposait à Venise, d'après les organisateurs. La Biennale d'art contemporain vient d'ouvrir ses portes. Elle s'achèvera mi-novembre. Plusieurs centaines de milliers de personnes viendront à Venise y assister.
– Laurent Bignolas : Très spectaculaire, très impressionnant mais très politique aussi. Comment c'est perçu en Italie?
– Alban Mikoczy : C'est à l'image de la division de la société italienne. La question des migrants est centrale. J'étais hier soir à un meeting de M.Salvini. Il en parle de manière permanente. La société italienne est coupée Je vais vous donner un exemple caricatural. Vous connaissez l'importance de l'Eglise catholique en Italie. L'Eglise catholique s'est rangée du côté des migrants, notamment avec l'action du pape. Lorsque le pape prend la parole, il arrive désormais qu'il y ait des gens qui contestent avec des banderoles, des gens plutôt de l'extrême droite italienne qui le perçoivent comme un pape de gauche. Dans le sens inverse, dans les manifestations il y a de plus en plus de gens qui s'opposent à sa politique et tendent des banderoles ou montrent des signes disant leur opposition à cette politique. La société italienne est clairement coupée en 2 actuellement. C'est le thème central dont on parle tous les jours dans l'actualité.
– Laurent Bignolas : Merci et bonne journée. Revue de presse à suivre.
– Patrice Romedenne : Bonjour à tous. Pas vraiment de sujets saillants ce matin, mais pas mal de petits sujets dont l'expérience nous a appris qu'ils peuvent déclencher d'interminables débats. Celui qui fera peut-être le plus parler ce matin, c'est l'avenir immédiat d'un de nos plus émérites footballeurs, A.Griezmann, qui quitte l'Atlético Madrid. Son arrivée à Barcelone est un secret de polichinelle. Un transfert qui s'accompagnerait d'une baisse de salaire.