logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 07h00


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 7h00 sur France 2

– A la une de l'actualité?
– E.Colin: On va parler de la dame de fer qui fête ses 130 ans. Bonjour. Tout d'abord, cette loi votée il y a quelques heures à peine en Alabama, aux Etats-Unis, interdisant presque totalement l'IVG, même en cas de viol ou d'inceste, avec des peines de prison pouvant allerjusqu'à 99 ans pour les médecins pratiquant l'avortement.
– 25 voix pour, 6 contre. Les sénateurs de l'Alabama, des hommes essentiellement, viennent, malgré la résistance des démocrates, minoritaires, d'adopter la loi la plus stricte en matière d'IVG. L'avortement est interdit à n'importe quel stade de la grossesse, même en cas de viol. Une seule exception: si la santé de la mère est en danger. Dans un pays où certaines femmes doivent se faire escorter pour avorter, la loi prévoit aussi jusqu'à 99 ans de prison pour les médecins "avorteurs". Cet Etat du Sud n'est pas un cas En Géorgie, la semaine dernière, a été signée une loi interdisant l'avortement après 6 semaines de grossesse, à un moment où la plupart des femmes ignorent qu'elles sont enceintes. En tout, 6 Etats ont déjà légiféré sur la question. Pour l'instant, ces textes sont anticonstitutionnels. L'avortement est légal depuis 1973 aux Etats-Unis. Mais encouragés par leur président, qui multiplie les attaques contre l'IVG, certains républicains souhaitent à nouveau porter le débat à la Cour suprême. Les conservateurs y sont majoritaires depuis que D.Trump y a nommé 2 juges. En dernier ressort, c'est bien cette plus haute instance du pays qui décidera.
– E.Colin: Retour en France. Après l'hommage de toute une nation, hier, aux Invalides, c'est une cérémonie religieuse plus intime qui se déroulera cet après-midi dans le Morbihan pour saluer la mémoire du maître C.de Pierrepont, 33 ans, tué lors de la libération d'otages au Burkina Faso. Journée stressante pour les futurs bacheliers. C'est à 19h aujourd'hui que les lycéens vont découvrir les réponses aux voeux de formation qu'ils ont formulés pour leur avenir sur Parcoursup. Cette année encore, ils sont près d'un million en lice pour l'enseignement supérieur.