logo Le moteur de recherche de la télé

Pédale !


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 0h40 sur France 2

– Et cela paie. J'obtiens la meilleure moyenne de ma division. L'aura de cette performance me sert de protection. Tout au long de ma scolarité, j'ai redouté l'insulte, les lapidations de crachats, les coups d'épaule et les croche-pieds destinés à vous faire ramper. J'ai 14 ans lorsque je me retrouve témoin d'un de ces guets-apens, quand les garçons s'en prennent à un tiers un peu trop timide, un peu trop efféminé, maladroit, mal à l'aise et tout simplement réputé pas comme eux. J'avais refusé de casser du pédé. C'était un risque, mais mon hétérosexualité de façade n'était pas homophobe à ce point. Honte à la société qui vote des lois, mais qui rechigne à les appliquer. Honte à ceux qui condamnent, mais ne font rien. Honte à moi qui me suis laissé aller à laisser faire s'est fait agresser. Sans la télé, je n'aurais jamais su qu'à la même époque, à Los Angeles, les jeunes homos apprenaient à recenser toutes les insultes pour se les approprier. S'assumer en se traitant de "gouine", de "pédale" devenait un signe d'appartenance à la communauté gay. Acronyme de "Good as you", "aussi bien que vous". Pas semblables, mais égaux. Leur démarche m'a beaucoup marqué, car en France, on était encore loin d'accomplir cette révolution des mots. Dans mon école très catholique, le non-dit était la règle. La plupart du temps, les profs faisaient la sourde oreille de peur d'être suspectés d'être des pédés ou pire : des pédophiles. Les prêtres aussi ferment les yeux. Officiellement, ils rabâchent les paroles du nouveau pape Jean-Paul II qui condamne l'homosexualité. En pratique, ils n'évoquent jamais ce sujet jugé trop sensible, même en confession. 2 Pater et un Je vous salue Marie, la messe est dite et tout le monde s'essuie les mains.
– J'ai 15 ans. Dans mes rêves, je désire de plus en plus Rémi, mais est-ce que je l'aime vraiment?
– Entre nous, c'est surtout une question de proximité, de porosité, d'amitié que les hormones affolent. Je le contemple en angle mort, à travers les miroirs, l'oeil en coin. Je redoute les dérapages, car je ne sais comment les contrôler.