logo Le moteur de recherche de la télé

Pédale !


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 0h40 sur France 2

– Il fallait voir la tête du directeur. Trop fort, le mec ! Moi, je me branle dans ma chambre en feuilletant les pages slip des catalogues de vente par correspondance, mais ce secret, je le garde pour moi.
– Sur le dictionnaire, ce n'est pas marqué. qu'entre garçons, c'est un paradis, mais où règnent la loi de la jungle et l'esprit de meute. Malheur à celui qui ne joue pas collectif. et je m'épie en permanence. Puisqu'on m'interdit d'être naturel, pour survivre, j'ai décidé d'être culturel. J'endosse le costume de l'intello tête à claques. Les autres sont-ils dupes ? Au collège, il existe des espaces où les risques de se faire traiter de pédé sont plus grands. Tout au long de ma scolarité, la piscine fut ma hantise et ma honte. Les vestiaires, mon chagrin. Je rechigne à montrer mon corps. Le naturel des autres garçons reste un mystère. Je n'étais pas à leur fraternité. Alors je cultive ma différence. J'écoute de la musique classique. Pas de l'opéra, car trop connoté pédé. J'ai même convaincu Rémi de faire de l'expression corporelle avec moi. Il s'est prêté au jeu. Alors personne n'a osé la ramener. Je fais aussi du grec et du latin, car les langues mortes m'ont renvoyé à une Antiquité vantée comme un âge d'or de l'homosexualité.
– Quel âge as-tu ?
– 19 ans.
– Je te croyais plus jeune.
– A la téloche, je regarde les péplums. J'aime les films de gladiateurs. Dans "Vaincre à Olympie", je retrouve mon Jean Marais. Il a vieilli. Et doncje m'identifie à lui. En plus, nous avons les mêmes goûts en matière de garçons.
– Regarde-moi.
– Il est vrai, Sostratos, tu es beau. Aussi beau que lui, mais pour toi, viendront la vieillesse, la déchéance et la mort.
– Je me rends compte qu'à cette époque, tout aurait pu chavirer. Nombreux sont les jeunes gays qui, emportés dans les tourbillons de leur identité sexuelle, se retrouvent en échec scolaire. Sans trop savoir pourquoi, par orgueil peut-être, j'ai fait de ma différence une force et de mon homosexualité ma chance. Pourjustifier ma mise à distance, je m'astreins à l'étude et au monde des livres.