logo Le moteur de recherche de la télé

Pédale !


diffusion le mercredi 15 mai 2019 à 0h40 sur France 2

– Il était immature dans la mesure où il refusait de se conformer à l'ordre de la nature. Toutes ces théories me rendaient complètement paranoïaques. A cela s'ajoutait le rôle de l'éducation. je crois qu'il faut revenir aux sources et que c'est au niveau de l'influence de la mère et aussi de l'influence du père qu'il faut faire remonter les causes principales de l'homosexualité. L'adage fréquemment employé chez les homosexuels est celui-ci : "Dis-moi quelle est ta mère et je te dirai si tu en es."
– Je ne me suis jamais reconnu dans des thèses qui déresponsabilisaient les gays en culpabilisant les parents. Ce n'était ni un déni ni une défiance. J'avais juste eu la chance d'avoir eu une enfance heureuse. Je refusais surtout d'être considéré comme un déviant ou un malade. Je ne voulais pas qu'on me guérisse de mes pulsions, de mes tendances, car tel était bien l'enjeu de tous ces beaux discours. Il fallait agir au plus tôt, au plus vite pour nous faire revenir à la normale, à la morale, de gré ou de force. A 13 ans, je redoutais les tortures médicales destinées à nous faire rentrer dans le rang. Electrochocs, vomitifs, exorcismes, bains d'eau glacée, menaces, coups, encouragements, prières, brimades, castration chimique, lobotomie. Les thérapies dites par conversion soignaient le patient en lui envoyant une décharge électrique chaque fois qu'on lui montrait la photo d'un homme. Ces traitements ont la vie dure. Sous la pression de l'église évangéliste, le Brésil a autorisé le retour de ces thérapies en 2017. Les religions ne brûlent plus les sodomites, elles les soignent en leur faisant vivre un enfer. Brouhaha. En fait, je prends conscience de mon identité sexuelle dans mon collège religieux.
– Avancez.
– J'ai 13 ans et mon meilleur ami s'appelle Rémi. C'est mon voisin de classe. Sa réputation de palpeur de nichons me protège. Il ne peut pas être le pote d'un pédé, car lui, c'est un vrai mec. Un chef de bande cash et clash. Un jour, il a même tapissé les toilettes de la colo avec les pages des magazines porno de son grand frère.