logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 2h40 sur TF1

– Le chirurgien relit attentivement le dossier de sa patiente.
– Donc, c'est ici. On voit l'impact... d'entrée. C'est du plomb. Sur la radiographie, on retrouve le plomb qui a migré dans la partie basi-crânienne. La 1re complication, c'est le décès de l'animal pendant l'opération. Il sera endormi, mais les conditions sont d'un autre âge. On pourrait me demander pourquoi je ne vais pas aider les humains qui sont dans le besoin. Vu comment l'humanité se comporte... à l'égard de la nature, ce que je fais ne peut pas faire de mal.
– Quelques jours plus tard, le médecin arrive en Guinée. Après 2 journées de piste pour rejoindre le camp dans le parc national du Haut Niger, Estelle et Charles font connaissance.
– Quoi qu'il se passe, on sera reconnaissants qu'il ait pris le temps et qu'il ait accepté de venir. Pour Léonie, on sait qu'on n'a pas vraiment le choix. Il faut faire cette chirurgie. Sinon, il y a de fortes probabilités pour qu'elle meure bientôt. Après, on espère que ça se passera bien. Mais on est déjà reconnaissants qu'il soit là. Bonjour. Cava? Ah, il y en a qui m'ont entendue.
– Bonjour. Charles.
– Qu'un neurochirurgien abandonne son bloc opératoire et fasse un voyage aussi long pour opérer un bébé chimpanzé impressionne les volontaires.
– Salut.
– Bonjour. Camille.
– Voilà Léonie.
– 1re rencontre entre Charles et Léonie.
– Je veux pas l'effrayer.
– Tu peux pas la toucher. Bonjour, poulette. C'est qui, ça ? Je ne peux pas la toucher. Voici Jeanne.
– Enchantée.
– Elle est mignonne.
– Après la fusillade, elle a gardé la main paralysée.
– Elle utilise sa main ?
– Oui, mais moins que la gauche.
– Jeanne est sa maman de substitution. Elle est préoccupée par la santé de Léonie qui se dégrade de jour en jour.
– Je suis la maman principale. Mais il y a d'autres mamans. On tourne.
– Mais tu es la référente. Comment est-elle avec toi ?
– Elle est plus proche de moi.
– Tu dors avec elle ?
– Pas à chaque fois. Si elle est malade, c'est moi. Bon, on va manger.
– Mes quartiers, s'il vous plaît. Ah ouais. D'accord. Bon. On va devoir s'y accommoder pendant une petite semaine.