logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 2h40 sur TF1

– Si je suis gentille avec lui, il va me laisser la toucher.
– Depuis 13 ans, Estelle vit ici, en Guinée, dans la jungle, à 8h de voiture de la 1re ville.
– La tétouille, ça fait du bien.
– Son histoire commence quand cette jeune Bretonne rencontre son 1er chimpanzé.
– Il mange ici avant de partir en brousse. Le repas de 15h, c'est les fruits sauvages. J'ai rencontré mon 1er chimpanzé en captivité chez un Français. Je me suis approchée, j'ai fait des bruits d'épouillage comme j'avais appris à l'école. Je ne le regardais pas dans les yeux. Il se demandait ce que je faisais. Tout d'un coup, il s'est jeté sur moi et il m'a prise dans ses bras. Comme il était attaché par le cou, la chaîne étant trop courte, et il m'a serrée. Comme il était au bout de sa chaîne, je me suis avancée. Il m'a prise et ça a été mon 1er contact. Il m'a fait un bisou dans le cou. Il me serrait très fort. J'ai même eu du mal à partir quand il était temps de partir. Il ne voulait pas me lâcher. Il fallait que je fasse un truc.
– Ce coup de foudre bouleverse sa vie. Pour Estelle, il est urgent d'aider les chimpanzés. En 20 ans, près de 90% d'entre eux auraient disparu de l'Afrique de l'Ouest. Un chimpanzé peut être vendu 20 O00 dollars. Si rien n'est fait, il n'y aura plus aucun primate dans la région. En 1999, elle décide de créer le Centre de conservation des chimpanzés avec l'accord du gouvernement guinéen. Ses 40 pensionnaires viennent du pays et sont tous des rescapés du braconnage. A 40 ans, Estelle a tout sacrifié pour vivre dans ce campement sans confort, ni eau, ni électricité. Juste quelques maisonnettes faites de boue et de palmiers au milieu des fourmis carnivores et des araignées vertes.
– Ici, on habite au milieu de la nature. Pour pouvoir dormir tranquille, c'est bien d'avoir une moustiquaire, mes draps et mon nécessaire de toilette et autre. Je ne voulais pas avoir une vie conventionnelle. Je voulais que ma vie ne soit pas inutile. Les animaux ne peuvent pas s'exprimer eux-mêmes, ni se défendre. Ils ont besoin de défenseurs. Ils méritent de vivre.