logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 2h40 sur TF1

– C'est vrai, on s'est disputés, ouais. Mais elle était shootée et elle est tombée.
– Elle s'était droguée car elle devait faire quelque chose qui lui plaisait pas, mais elle l'a fait pour la cause.
– Non, le chantage, c'est elle. Elle voulait le piéger, le faire payer. On s'est engueulés juste au sujet de ma part. Elle a carrément disjoncté, m'a frappé. Elle s'est mise à pleurer... et boum. Elle a basculé par la fenêtre. Tu l'as poussée et t'as exécuté ton foutu plan. T'as envoyé la vidéo de la maison de Rutowski pour lui faire porter le chapeau.
– Sierra est tombée accidentellement. Dis son vrai nom. Dis-le ! Dis "Felicia" ! Essaye de dire "Felicia". Fe-li-cia. Mais je suis innocent.
– Ecoute. Tu vas me dire ce que tu lui as fait. Tu comprends ? Sinon je vais t'emmener faire un tour de voiture. Et je reviendrai seul.
– Elle l'a fait pour la cause. T'as raison. Mais je me suis dit que je pourrais me faire du fric, tant qu'à faire. Je lui ai proposé de le partager, mais elle voulait rien entendre. Elle voulait me dénoncer à la police. Je... J'ai pas voulu la pousser aussi fort.
– Salut.
– Alors, t'as réussi à... Il y a une cérémonie à la mémoire de Felicia Hughes demain.
– J'ai qu'une envie : venir chez toi et commander des trucs à manger. Et souffler un peu.
– Je pense que tu devrais y aller.
– Salut, Will.
– Qu'as-tu ?
– Je t'ai pas tout dit sur ce qui m'a poussé à quitter New York. Sous-titrage Précédemment.
– Il y a que toi.
– Et des prostituées ? Tu changeras jamais.
– Tu veux quoi ?
– J'ai quelqu'un. Je voulais le rendre jaloux.
– Tu te sers de moi. Tu pourras lui dire qu'il sort avec une belle salope.
– J'ai des infos sur la corde : du Dyneema. Un commerçant se rappelle d'une femme. Elle était plutôt blonde. La voiture démarre.
– Oui.
– Il y a tout ?
– Et son doudou ?
– C'est un nouveau départ Pour écrire une histoire Il faut jouer pour voir Demain Ecouter son instinct Ces rêves auxquels on tient La vie nous appartient *-C'est Anna Delcourt. Laissez un message.
– C'est encore moi. Je sais que tu veux pas que j'appelle mais... Tu peux pas partir comme ça.