logo Le moteur de recherche de la télé

Mauvais rêve

Un cas pour deux


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 15h05 sur France 3

– Que se passe-t-il ?
– Permis et carte grise, s'il vous plaît. Vous venez de Francfort, à ce que je vois ! Veuillez descendre. Que faites-vous à Vienne ?
– Tous les ans, je m'approvisionne chez mon marchand de vin.
– Je peux voir ? Il entrechoque des bouteilles.
– Veuillez aussi ouvrir le coffre.
– Ce sont des vins que je ne trouve nulle part ailleurs.
– Les caisses !
– J'ai encore rapporté 100 bouteilles.
– C'est très beau l'Autriche.
– C'est bon, vous pouvez y aller.
– Merci. Au revoir messieurs.
– OK, tout va bien : pas d'uniformes à l'horizon.
– Ah ! Nom de nom ! C'était mieux en taule sur une paillasse ! L'aéroport? Il s'est envolé ?
– Non, il est là. Mais je prends pas l'avion. On part en voiture pour Francfort.
– Hors de question ! Tu en as assez fait !
– Je ne t'abandonne pas : tu es blessé, c'est risqué.
– Mais je ne risque rien !
– Ne discute pas et monte !
– Et on va se relayer pour conduire ? Ça va être long !
– Je vais être de corvée de conversation.
– Qui t'a dit de parler ? Détends-toi...
– Mais oui, maman.
– Je peux m'asseoir ?
– Mais bien sûr.
– Du nouveau sur l'affaire ?
– Tu t'es plu à Vienne ?
– Le prof d'équitation a avoué ?
– Non, il a nié. Mais on va s'en occuper. Je dois voir le commissaire pour en parler.
– Alexandra, je te rappelle que nous étions convenus de sortir et que tu devais m'appeler.
– Certes, mais tu n'étais pas là.
– On m'a parlé d'un nouveau bar connu pour offrir les meilleurs mojitos.
– Une obstination maladive. Mais je viens, sous réserve de ne pas parler de l'affaire.
– Juré. A 8h, je passe te prendre.
– Bonjour, Mme Jacobs.
– Asseyez-vous commissaire. Je demandais à Mme le procureur si Chelky était passé aux aveux.
– Pourquoi le croyez-vous ? Les collègues de Vienne n'ont vu ni diamants ni arme chez lui. On n'a pas trouvé ses empreintes, ce qui n'est pas le cas de Matula.
– Chelky vous a-t-il dit ce que Mme wagner lui avait dit sur son mari, à savoir qu'il avait monté sa boîte sur la base d'un crime, et qu'elle en faisait
– Un cauchemar, je ne crois pas que juridiquement, ce soit recevable.
– Chelky s'en sert pour faire chanter Wagner.