logo Le moteur de recherche de la télé

Météo à la carte


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 13h10 sur France 3

–  Les plus jolies ne sont pas forcément les meilleures. Il faut goûter.
– Voilà un jus de fraise, pomme et pamplemousse. Pour notre nutritionniste, le jus ne doit pas être la règle.
– Vous pouvez presser 3 oranges et le boire en 2 ou 3 minutes, pas de problème. Prenez-les et mangez-les, vous verrez qu'au bout de la deuxième, ca suffira. Il y a les fibres.
– Notre chef fait maintenant une brioche perdue. On trempe les tranches de brioche dans un mélange d'oeufs et de sucre.
– Après avoir gratté la vanille, je conseille de la mettre dedans, pour infuser encore plus l'appareil.
– Les tranches de brioche caramélisent doucement dans la poêle, recto-verso. La star de cette recette, c'est la cerise.
– Il y a différentes tailles, différentes couleurs. On se fait plaisir. On amène la touche fraîcheur avec le citron.
– Gourmand, équilibré et vitaminé, notre petit déjeuner idéal devrait donner des idées aux 20 % de Français qui sautent ce repas au moins une fois par semaine.
– Marine Vignes : Si vous nous rejoignez, vous faites bien. Nous allons maintenant faire une petite promenade. Regardez cette photo, à Besançon.
– Laurent Romejko : Le ciel est dégagé.
– Marine Vignes : Voici les indications pour nous faire passer les photos.
– Laurent Romejko : Nous enchaînons avec la Corrèze. Christian fait rimer orfèvrerie avec menuiserie. Les matériaux évoluent au fil des saisons.
– Ce qu'il y a de bien, c'est que le bois, on lui redonne une vie. D'entendre sonner une horloge, comme ça, c'est vivant.
– Voici Christian, un horloger pas comme les autres. Ses horloges sont exclusivement en bois. A 10 km de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, il travaille au rythme des saisons.
– On me dit que je suis un artiste, mais je ne m'en rends pas compte. Mon plaisir est de tracer, d'usiner le bois. Si on pouvait faire autrement, avec un logiciel, ce serait fait. Mais je veux avoir le plaisir de le faire avec mes doigts.
– Son oncle horloger lui a appris dès l'âge de 12 ans à monter des rouages. C'est là qu'il a mis le doigt dans l'engrenage. Il a ensuite imposé sa marque de fabrique.