logo Le moteur de recherche de la télé

Météo à la carte


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 13h10 sur France 3

– C'est extra!
– La météo est parfois capricieuse, mais peu importe le vent, la pluie, Myriam fait avec. Elle récolte les moules à la cuillère pour ne pas les abîmer. Accrochés à leur rocher, les mollusques subissent les assauts du climat toute l'année.
– Elle pousse sur son gisement naturel. Elle peut s'adapter à des chocs de température. Elle est beaucoup plus forte que les autres. Elle est beaucoup plus riche aussi en protéines. C'est un joli métier, la pêche à pied. C'est le plus vieux patrimoine maritime de la région. Depuis longtemps, les femmes allaient à la pêche aux moules pour nourrir leur famille, quand les hommes partaient 40 jours en mer. Les gens se nourrissaient de tout ce qu'ils pouvaient trouver autour d'eux.
– Pêcheur à pied, c'est tout un savoir-faire.
– Je lave les moules, je surfe. C'est physique- On a des sacrés mollets!
– Myriam travaille avec Christian, son mari. Ils vendent leurs moules sur le marché 2,50 euros le litre. Elle recherche actuellement des fonds pour ouvrir une ferme Pédagogique.
– Je voudrais faire des journées de pêche à pied pour la faire découvrir aux gens, notamment aux enfants handicapés. La mer est guérisseuse.
– Généreuse, elle l'est aussi dans sa cuisine. Pour la cuisson des moules, faites revenir quelques oignons émincés avec des feuilles de laurier.
– C'est très simple, basique. Mais c'est avec les choses simples qu'on se régale le plus. 10 minutes à feu vif. Il faut retourner 2 ou 3 fois, pas plus. Il ne faut pas trop charger le faitout. Sinon, on a des moules qui cuisent et d'autres qui meurent étouffées.
– Dans la région, qui dit moules dit frites. Elle conseille la bintje.
– On peut la manger avec de la viande, du poisson, avec tout.
– Une bonne frite taillée à la main.
– C'est tout bête. Dans le Nord, on sait tous faire ça.
– Une huile bien chaude, et on surveille pour ne pas trop cuire
– Il faut que les frites restent
– Elle a un truc infaillible pour savoir quand stopper la cuisson des moules.
– Un peu de vapeur sort du faitout. On dit que ça bout comme la cervelle d'un fou.