logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 : Journal national


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 12h25 sur France 3

–  Aucune attache familiale mais c'est une attache nationale...
– On leur doit tout... C'est rappeler le sens de l'honneur, du dévouement, de la patrie.
– Ces anonymes suivent la cérémonie sur grand écran. Cette femme se dit particulièrement touchée, son mari fait partie de l'armée.
– J'espère que chaque citoyen a au fond de lui cette sensibilité particulière pour chacun des garçons et des filles qui sont prêts à mettre leur vie dans la balance pour les secourir.
– Les obsèques des deux militaires auront lieu demain après-midi et samedi.
– Anne Bourse bonjour, vous étiez présente lors du discours du chef
– A. Bourse : Oui, Emmanuel Macron devait trouver les mots justes. Il n'avait pas pris la parole samedi lors de l'arrivée des otages. La présence du chef de l'Etat avait même irrité jusque dans les rangs Le Président devait donc faire taire les critiques et exprimer la reconnaissance de la France pour ces deux soldats d'élite morts au combat. Emmanuel Macron a recadré les choses, rappelant que la mission était nécessaire, que la France n'abandonne jamais ses enfants quelles que soient les circonstances. Il a pleinement assumé son rôle de chef des armées. Un discours politique sur le symbole de la résistance et le sens
– Les obsèques de Cedric de Pierrepont auront lieu demain à Larmor-Plage, dans le Morbihan, et celles d'Alain Bertoncello samedi à Montagny-les-Lanches. Dans cette commune de Savoie, la cérémonie de ce matin, retransmise dans une salle municipale, a été suivie avec une intense émotion...
– A 600 kilomètres de la capitale, un village uni devant la cérémonie aux Invalides. Rassemblés en mairie, les habitants ne pouvaient pas manquer cet hommage à l'un des leurs, un enfant de Montagny-les-Lanches, Alain Bertoncello...
– Il était à l'école avec mon fils. Ils ont passé plusieurs années ensemble...
– Tout le monde a toujours aidé l'un ou l'autre ici... Il sera toujours parmi nous, dans le village, comme il l'a été pour la France.
– A la sortie, les villageois présentent leurs condoléances dans un registre. Tous ont une pensée émue pour la famille, qui vit toujours dans la commune.