logo Le moteur de recherche de la télé

Ailleurs en France


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 10h20 sur France 3

capture
– Cette vidéo, ils la découvrent pour la première fois. Des souvenirs qui ravivent beaucoup d'émotion. A ce jour, sa longévité reste inexpliquée et les médecins s'interrogent encore.
– L'espérance de vie d'un greffon, c'est 18 ans. Là, on est à 50 ans. En fouillant sur Internet, je n'ai trouvé qu'un autre cas identique, à Los Angeles.
– Jean-Pierre dit ne s'être jamais privé, avoir profité de tous les plaisirs de la vie. Il aime rappeler que sa mère lui a donné 2 fois la vie.
capture
– Grégoire Bouscambert : Au-delà du don d'organes, d'autres dons sont aujourd'hui indispensables. Chaque année, en France, près de 2000 personnes ont besoin d'une greffe de moelle osseuse. C'est un geste plutôt sain mais assez méconnu. Nous avons rencontré Dominique à Clermont-Ferrand. Atteinte d'un syndrome de myélodysplasie, elle a repris de l'espoir lorsqu'un donneur a été identifié en Europe.
– Goutte-à-goutte, l'espoir d'une nouvelle vie. Dans cette poche, un greffon de moelle osseuse. La patiente estime avoir eu beaucoup de veine: trouver un donneur compatible et rare. Hors famille, c'est 1 chance sur 1 million. Dès le début de la journée, dans sa chambre stérile, elle s'est préparée à ce moment intense.
– Ma moelle fabrique mal les cellules sanguines. Ma retraite, je l'imaginais en étant randonneuse, vadrouillant. Ce n'était pas ça du tout. C'était comme si j'avais eu au moins 25 ou 30 ans de plus.
– Impossible de trouver un donneur parmi les proches de la patiente. Quelqu'un était compatible dans le fichier international des donneurs. Son don a été acheminé jusqu'à l'hôpital de Clermont-Ferrand.
– On a un peu peur de manipuler ce genre de produit. C'est précieux.
– Ça peut venir de Chine, d'Australie, de partout.
capture