logo Le moteur de recherche de la télé

Le goût des rencontres


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 8h10 sur France 3

– pour les gros événements, quand il y a besoin d'un peu de main-d'oeuvre mais je l'assiste, je l'accompagne dans son aventure au maximum.
– Dans ce food truck, qu'est-ce que tu vends?
– Je fais beaucoup de burgers. C'est la principale activité. Je fais aussi des pâtisseries carje suis pâtissière de métier.
– Tu as fait des études de pâtisserie?
– J'ai fait mon CAP dans l'Aveyron et mon BTM à Mont-de-Marsan. J'avais fait une étude de marché lors de mes études, ce qui en était ressorti est que les gens avaient envie de burgers.
– Comment vous vous répartissez? Tu es sur l'aspect cuisine et pâtisserie, et toi, Maxime?
– Je suis plutôt dans l'ombre, dans les coulisses. Je vais être sur les réseaux sociaux.
– C'est fondamental pour un food truck.
– C'est un moyen de communication, de publicité, entre guillemets gratuite. Et une visibilité extraordinaire.
– Pourquoi tu as décidé d'aller dans les villages plutôt qu'à Capbreton même?
– C'est difficile de pouvoir s'installer. Sur la côte, il y a beaucoup de restaurants, les mairies sont assez réticentes. Moi-même je viens d'un petit village. Quand j'étais gamine, je me rappelle, c'était le rendez-vous d'aller au camion à pizzas un soir dans la semaine. Je me suis dit que je voulais être ce rendez-vous.
– Un village par soir?
– C'est ça.
– Des clients fidèles?
– Très fidèles, oui.
– Et d'autres qui viennent et qui sont surpris de voir un food truck?
– Oui. Beaucoup de gens passent, sont étonnés et prennent un petit flyer. Soit ils testent de suite, soit ils me rappellent la semaine d'après pour tester.
– Tu as des plats phares, ceux qui restent tout le temps à l'année?
– J'ai 3 burgers qui sont toujours là.
– Et celui de la semaine, comment ça se passe?
– C'est le burger explorateur.
– Celui des aventuriers.
– Je change toutes les semaines, en fonction de la saison, suivant les produits que je vais trouver sur le marché. Ce que va me proposer mon boucher. à celui de cette semaine? On réfléchit ensemble? Je veux bien t'aider.
– Si ça te dit, on peut partir sur du poisson.
– Complètement.
– On va partir sur une bonite.