logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 0h25 sur France 3

– s'adresse à des catégories professionnelles précises.
– Elle veut représenter et défendre les artisans, les commerçants, les professions libérales et les indépendants.
– On a déposé officiellement notre candidature pour les élections européennes...
– Une vidéo amateur pour la liste Démocratie représentative qui veut porter la voix des banlieues.
– Le noyau de notre projet, c'est la construction d'une véritable démocratie.
– Comme son nom l'indique, le Parti fédéraliste européen défend les bases de la construction européenne à l'heure où elles sont parfois remises en question.
– L'Europe unie est seule capable de garantir à la fois notre niveau de vie, notre sécurité et notre civilisation.
– Le Parti révolutionnaire communiste, à ne pas confondre avec le Parti communiste français, récuse, lui, l'ensemble du système.
– Macron ou un autre, vous savez, ce sera la même chose si on ne s'attaque pas au vrai problème, à la racine du mal, le capital.
– Ces petites listes n'espèrent même pas atteindre les 3% nécessaires au remboursement de leur campagne, leur seul objectif: s'assurer une certaine visibilité pour porter leur message.
– Bonsoir Danielle Sportiello. 34 listes, comment s'explique cet engouement?
– D. Sportiello : D'abord, parce qu'il est beaucoup plus facile d'être candidat aux européennes qu'à la présidentielle, il n'y a pas besoin de parrainages, il suffit d'avoir 18 ans et de bénéficier de ses droits civiques. Ensuite, comme le scrutin se déroule au niveau national et pas dans huit circonscriptions régionales comme précédemment, les petites formations doivent composer une seule liste au lieu de huit. C'est plus facile pour elles, elles bénéficient d'un tremplin médiatique pour se faire connaître.
– F. Letellier: Ily en a pour tout le monde?
– D. Sportiello : L'étendue de l'offre, 34 listes, n'entraînera pourtant pas un regain de participation, selon les sondages, qui prévoient cette fois encore, une abstention autour de 60%.
– F. Letellier: Les sondages donnent toujours LaRem et le RN en tête, ensuite LR, LFI et EELV.
– D. Sportiello : Jeudi dernier, Emmanuel Macron est entré en campagne quand il a dit qu'il fera tout pour empêcher Marine Le Pen de gagner le 26 mai.