logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 0h25 sur France 3

– Je ne suis entourée que de fonctionnaires mais je suis contente qu'il y en ait encore.
– Aux dernières élections nationales, en 2017, la CGT est même passée derrière la CFDT chez les salariés du privé. A la table d'à côté, le secrétaire général en est bien conscient.
– Ce qui nous pose problème surtout, c'est de ne pas être implantés dans suffisamment d'entreprises et notamment les PME et TPE, dans tout ce qui est le "nouveau travail", les jeunes qui sont des travailleurs de plates-formes numériques, des auto-entrepreneurs, il faut qu'on soit la CGT du monde du travail tel qu'il est aujourd'hui.
– Autre écueil, le syndicat n'a pas su accompagner le mouvement des "gilets jaunes". Notre jeune déléguée aurait voulu un soutien plus clair mais la direction a tergiversé, un malaise profond aujourd'hui chez la CGT.
– Depuis que les élections européennes existent, il n'y a jamais eu autant de listes en course: 34, issues de partis politiques parfois confidentiels. Elles ont toutes droit à leur panneau électoral et à leurs bulletins dans les bureaux de vote, même si au final, il y en aura des manquants, faute de moyens...
– Elle est la plus jeune de toutes les têtes de liste: Sophie Caillaud, 19 ans. Les affiches de campagne ont été conçues avec les moyens du bord. Leur motivation politique: promouvoir la jeunesse.
– On est la première liste à ans, 79 jeunes de moins de 30 ans, pour montrer qu'il faut plus de jeunes intégrés dans la politique, élus...
– Faute d'argent, leur bulletin de vote est à imprimer sur leur site Internet. Un chien, des affiches, voilà le Parti animaliste, qui veut défendre tous les animaux.
– L'Union européenne est un grand vecteur de changement pour la protection animale, c'est l'un des niveaux où l'on peut avoir le plus d'évolution, donc le parti animaliste a pleinement sa place dans ces élections pour porter la voix des animaux.
– L'hymne européen en espéranto, une langue qui se veut universelle, promue aujourd'hui dans un seul objectif...
– Proposer l'espéranto comme solution au problème linguistique au sein de l'Union européenne.