logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 16h20 sur France 2

capture
– Sophie Davant : C'est bien! Cet objet, ce beau vase, vient d'où?
– Geneviève: De ma mamie.
– Sophie Davant : Pourquoi le vendez-vous?
– Geneviève: Il n'a pas, malheureusement, sa place à la maison.
– Sophie Davant : Vous l'avez vu chez votre grand-mère. Il vous rappelle des souvenirs.
– Geneviève: Oui.
capture
– Sophie Davant : Ce sont les couleurs d'origine? Il a été malmené?
– P.Casini-Vitalis: Pas du tout. C'est un vase multicouche. La technique de Gallé était à son apogée. On a franchi le cap industriel.
– Sophie Davant : Ce sont des taches de quoi?
– P.Casini-Vitalis: Des petits défauts de cuisson qui prouvent le côté artisanal. Même à l'époque quasi industrielle, il y avait une part artisanale. On voit des défauts à l'intérieur du verre. Ce sont des preuves d'authenticité.
– Sophie Davant : On en a rarement vu avec autant de défauts à l'intérieur C'étaient des produits...
– P.Casini-Vitalis: Des acides... Il fallait tremper les pièces dans un bain assez acide pour graver la couche, mais pas trop pour ne pas porter atteinte à la base du verre. Ce qui explique cela, c'est la taille du vase. Il y a la difficulté de monter une grosse base avec un petit col.
– Sophie Davant : Plus le vase est grand, plus c'est difficile d'obtenir une perfection d'exécution.
– P.Casini-Vitalis: A l'origine, Gallé soufflait ses verres à la bouche, à froid. En 1898, il dépose un brevet. Cela permet le travail à chaud, la juxtaposition des couches à chaud. C'est une grande découverte. On ne parle que d'E.Gallé dans cette émission. C'est le représentant de l'Art nouveau, le fer de lance de la recherche artistique sur ce mouvement. On peut situer ce vase aux alentours des aussi grands. Il va avoir une vraie valeur.
– Sophie Davant : Quel est votre projet avec cette somme?
– Geneviève: Ça participera à l'achat d'un tracteur qui me permettra d'alléger mon dos pour tondre la pelouse.
– Sophie Davant : Patricia, on vous écoute.
– P.Casini-Vitalis: Compte tenu des petits défauts, je vais donner une estimation raisonnable de 800 euros. C'est plus important que ce à quoi vous vous attendiez?
capture