logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 15h15 sur France 2

capture
– D.Burki: Bonjour. Bienvenue. Merci d'être avec nous. On va passer un merveilleux moment. C'est une émission "spéciale tabous". On va vous montrer des images interdites, normalement, à commencer par celle-ci. Ça va être chaud, très chaud, même sous l'eau. Selon une étude Ifop pour un site de rencontres, 1 femme sur 3 a déjà trompé son conjoint. Pourquoi l'adultère féminin est-il toujours tabou? Ça mérite qu'on en parle. C'est une maladie taboue dont on n'ose pas parler. Elle avait disparu et revient en France avec près de 500 cas: la syphilis. Pour cette émission, nous avons recueilli l'histoire de L.Cottet. A 35 ans, elle avait tout. Après le décès de son mari, elle a plongé dans l'alcool. C'est parti. Applaudissements. Tous nos chroniqueurs sont là. Comment ça va?
– Aram Manoukian : Très bien.
– D.Burki: Une minute avant, vous étiez encore sur votre téléphone portable. Vous aviez un dossier urgent?
– Janane Boudili : Je regardais juste les réseaux sociaux. Je suis en train de me gratter les aisselles, carj'essaie d'enlever l'étiquette.
– D.Burki: Merci d'être avec nous. C'est une émission tabous. Un autre chiffre qui nous a étonnés. 1 femme sur 3 aurait déjà eu une aventure extraconjugale au cours de sa vie, mais beaucoup n'osent pas en parler. On en parle! Pouvez-vous me donner votre avis sur la question qui s'affiche?
capture
– Janane Boudili : Oui, mais pas entre femmes.
– Caroline Diament : J'ai l'impression que la société a évolué.
– Alexandra Hubin : Ce n'est pas tabou. Un site de rencontres a été créé pour les relations extraconjugales.
– Janane Boudili : Un site!
– Alexandra Hubin : La pub a été diffusée partout. On en parle de plus en plus.
– Aram Manoukian : Comment il s'appelle?
– D.Burki: On va en parler.
– Claudia Weill : Je ne dirais pas que c'est tabou. Je dis que c'est beaucoup plus sévèrement jugé que l'infidélité masculine.
– Janane Boudili : Donc les femmes
– Alexandra Hubin : Ou elles n'ont pas envie d'en parler.
– Claudia Weill : C'est très critiqué.
– Aram Manoukian : Je ne comprends pas bien la question.
capture