logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 15h15 sur France 2

capture
– Dès que je pouvais, je rentrais le plus rapidement chez moi. Je commençais à boire vers 17h Je buvais jusqu'à 21h. A 21h, je m'effondrais ivre morte. Je me réveillais vers minuit. J'étais complètement angoissée parce que je me disais que j'avais encore craqué. Vous vivez à l'envers. Quand on est une femme, être alcoolique est encore pire que pour un homme. Vous avez cette image qui n'est pas acceptée. Une femme qui boit, ce n'est pas beau. Ce regard négatif de la société nous empêche de nous montrer, d'en parler et de nous faire soigner.
– Laurence dissimule son mal-être à ses collègues, mais la vérité éclatera le 23 janvier 2009. Ce jour-là, lors des voeux de son entreprise, la cadre supérieure s'effondre, ivre, devant plus de 650 personnes.
capture
– Ce jour-là, j'ai tout perdu. J'ai perdu ma dignité de femme. J'allais perdre mon travail. Les quelques amis qui restaient...
– Perdue, elle prend le lendemain une décision: mettre fin à ses jours. Alors qu'elle sort de chez elle, elle décide de rentrer dans cette église. Lors de l'office, la Parisienne a une révélation.
– Je m'assois comme une pécheresse et je vais écouter les chants. Il y a une force en moi qui rentre. Je n'ai plus bu une goutte d'alcool. Les alcooliques anonymes vous diront que c'est l'éveil spirituel. C'est peut-être Dieu qui m'a sauvée. Ce serait trop facile. Sinon, toutes les personnes alcooliques vont aller dans les églises. Je sens qu'un déclic se fait ce jour-là. Je sens une force. Je ne suis plus la même.
– D.Burki: On peut effectivement l'applaudir. Laurence parle dans cette émission sur le service public, sans tabou. Je la remercie. Beaucoup de femmes nous regardent l'après-midi.
capture