logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 14h05 sur France 2

capture
– Pierre-Nicolas, vous, c'était sûr, vous étiez homo?
– Pierre-Nicolas: Je ne le savais
– Jean-Thomas: Tout le monde savait, sauf toi.
– Pierre-Nicolas: Déjà au collège, on faisait des remarques. Au lycée, je me forçais à fréquenter des filles, mais ça ne durait jamais très longtemps. Jusqu'au jour où j'ai rencontré quelqu'un, un garçon. Ça a été mon meilleur ami. On s'est confiés, jusqu'au jour où j'ai ressenti plus que de l'amitié. Ça a été le déclic pour moi.
– EBollaert: Votre mère aussi se doutait depuis toujours?
– Pierre-Nicolas: Voilà. Je pense qu'elle le savait aussi.
capture
– EBollaert: Il n'y a pas eu d'annonce, en fait. Elle le savait.
– Pierre-Nicolas: Il n'y a pas eu d'annonce officielle. Elle m'a posé la question car, à une époque, j'étais souvent en relation avec mon copain sur Facebook. Elle l'a identifié et m'a demandé qui c'était. Je ne voulais pas lui mentir. Je voulais lui dire directement la vérité.
– EBollaert: Je remarque que dans toutes les histoires, c'est toujours la maman... C'était dans une cuisine?
– Jean-Thomas: On aurait dû faire l'émission dans une cuisine!
– EBollaert: C'est un très bon concept. C'est le lieu de la confidence. Mais dans vos histoires, c'est toujours la maman qui, à un moment, pose la question.
– Carole: Une maman sait plein de choses.
– EBollaert: Vous, c'était plus ou moins accepté. C'était un fait. Votre maman ne le vivait pas mal.
– Pierre-Nicolas: On n'en a jamais vraiment reparlé. Je me suis dit qu'elle le savait, que je pouvais vivre ma vie.
– EBollaert: Sauf qu'un jumeau, Comment ça s'est passé pour vous,
– Jean-Thomas: Quelques mois plus tard.
– EBollaert: C'est vous qui avez décidé de lui dire?
– Jean-Thomas: Il n'y a pas eu On ne communique pas beaucoup dans la famille, surtout quand ça concerne les sentiments. On ne se dit pas qu'on s'aime, même si on le sait.
capture