logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 10h00 sur France 2

–  Lwittenberg: Merci d'être avec nous, amiral. Que ressentez-vous aujourd'hui? Vous êtes un marin, l'ancien chef d'état-major des armées.
– E.Guillaud: Enormément de peine pour la mort de ces 2 militaires, ces 2 marins qui vont être promus par le président de la République et décorés de la Légion d'honneur. Paradoxalement, j'ai le sentiment du devoir accompli par les armées françaises.
– Lwittenberg: Vous avez la sensation qu'aujourd'hui, le devoir d'engagement, le devoir de sacrifice, c'est mieux intégré dans la conscience française?
– E.Guillaud: Les Français ont toujours été romantiques et ont toujours admiré le sens du devoir et du sacrifice. L'incompréhension envers les armées est loin derrière nous.
– Lwittenberg: Vous avez entendu quelques mots de l'ancien chef de l'armée française, qui redescend pour participer à la cérémonie, qui va débuter dans quelques minutes.
– M.-S.Lacarrau: Merci pour cette intervention. Colonel P.Steiger, on va revenir sur le commando Hubert. La formation est parmi les plus dures au monde. Il faut un moral d'acier pour intégrer l'unité?
– Col P.Steiger: Vous pouvez comprendre qu'il faut énormément de qualités. A chaque fois, ils ont commencé par être fusiliers marins et ils ont réussi le stage de commandos de marine. En soi, c'est très difficile. Ça se passe à Lorient dans des conditions particulières. Une fois qu'on a fait tout ça, on sert en commando avant de postuler pour le stage de nageur de combat, qui dure 8 à 9 mois. C'est extrêmement sélectif. Il faut le moral. Il faut également des capacités humaines et techniques. On travaille en binôme... C'est tout le sens de cette ligne de vie. Au-delà de cette formation, ils ont encore la formation de chuteurs opérationnels. Ils accumulent des formations très techniques et très exigeantes sur le plan physique et sur le plan de l'ensemble des capacités. Au final, cela fait que ce sont des commandos polyvalents. Ils sont employés au sein des missions spéciales. Le commandement des opérations spéciales compose des task forces comme celle qui est engagée au Sahel par rapport aux différentes compétences.