logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– Que ces anonymes s'inscrivent dans le sens de l'engagement, et de la finalité de l'engagement, cela consiste à lutter contre. C'est une lutte contre les terroristes. C'est touchant pour nous et ça montre la fusion entre la population et son armée.
capture
– M.-S.Lacarrau: Vous nous l'avez dit tout à l'heure, une 1re cérémonie d'hommage a déjà eu lieu avant-hier soir, à Gao. En voici quelques images. Les 2 soldats français ont été honorés, distingués. Leurs frères d'armes se sont recueillis. J.Bugier est dans la région. Il a pu assister à cet hommage.
– Julian Bugier : Oui, Marie-Sophie. Bonjour. Un hommage à leurs frères d'armes. C'est ici que s'est déroulée la cérémonie, au centre de la base de Gao, devant le monument aux morts. Le drapeau est toujours en berne. L'ambiance est lourde. Ici, on connaissait les 2 soldats d'élite, morts en héros. Ils les avaient beaucoup côtoyés. Pendant un peu moins d'une heure, la base s'est arrêtée. 1500 soldats étaient rassemblés, au garde-à-vous, avec, pour certains, les yeux rougis, parfois des larmes, le coeur lourd. Le général commandant en chef de l'opération Barkhane a pris la parole pour rappeler leur parcours, leur état de service et cette mission pour sauver les otages dans laquelle ils ont perdu la vie.
Moment particulièrement émouvant quand les 2 cercueils sont entrés au milieu de cette place d'armes, recouverts des drapeaux français. Minute de silence, sonnerie aux morts, "La Marseillaise" et une haie d'honneur pour accompagner les cercueils jusqu'au tarmac de l'aéroport, avant de les rapatrier en France. Le général l'a rappelé quand il a pris la parole: il y a aussi cette envie de poursuivre la mission pour la France. Un colonel briefait tout à l'heure ses hommes et disait ces mots: "L'opération doit continuer et la mort fait partie des hypothèses de travail."
capture