logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 10h00 sur France 2

capture
– Qu'est-ce qui est compliqué à gérer en conditions réelles?
– Le stress. On sait qu'on va entrer dans une pièce. On ne sait pas forcément combien de personnes il y a, s'il y a du piégeage, des otages, des blessés...
– Je me concentre sur ma respiration avant tout.
– Le calme, la précision et le sang-froid sont leurs atouts. Sur les théâtres d'opérations, ils sont déployés dans la plus grande discrétion. Libération d'otages, infiltration, reconnaissance... Ces hommes sont toujours C'est un métier hors du commun, pour vous?
capture
– Non. On est tous des gens normaux. Vous nous croisez dans la rue, personne ne se doute qu'on fait ce métier. C'est un travail un peu particulier, mais pas hors du commun.
– Mais c'est un métier pour lequel ils risquent leur vie et ils l'assument.
– Si on y pense tous les jours, on n'avancera pas dans notre travail. On a pris ce risque en compte. On sait que ça peut arriver. Ça fait partie de notre travail, malheureusement.
– 1h du matin, quelque part, sur une plage bretonne. Surgis des eaux, ces commandos arrivent à la nage, en éclaireurs. Ces hommes vont être testés sur leur capacité à se fondre dans le décor. S'ils réussissent, ils deviendront chefs d'une équipe. Ils ont quelques minutes pour intercepter les terroristes cachés sous une tente. Ils progressent en silence jusqu'à la cible.
– Tu bouges, t'es mort. Tête au sol!
– L'ennemi est intercepté. Mission commando réussie.
– A genoux.
– Dans quelques mois, les hommes qui ont passé le test de nuit auront 10 de leurs camarades sous leurs ordres, tous formés pour opérer sur les terrains les plus difficiles.
capture