logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 09h00


diffusion le mardi 14 mai 2019 à 9h00 sur France 2

– Il faudrait que la solidarité et cet intérêt pour les questions militaires dépassent ce type d'événement. Nos militaires sont engagés toute l'année.
– Sophie Le Saint : On parle beaucoup du commando Hubert. Il n'y a pas vraiment d'équivalent ailleurs?
– Pierre Servent : Si, il y a les Américains, les Britanniques... Les Français sont parmi les meilleurs pour le rôle des forces spéciales et pour la capacité de monter des opérations spéciales, de combats, de libération d'otages dans les 3 dimensions. Les Français peuvent s'enorgueillir d'avoir à travers les commandos, des troupes extrêmement pointues. Ce sont des hommes, il ne faut pas en faire des Rambo.
– Sophie Le Saint : Merci beaucoup. On vous retrouvera dans notre édition spéciale présentée par M.-S.Lacarrau, à partir de 10h. Je vous propose d'écouter la réaction de ERoussel, le secrétaire national du Parti communiste français.
– François Roussel : Ces 2 soldats, ces 2 maîtres mariniers, ont perdu la vie en libérant 4 otages, dont 2 Français. Quand ils s'engagent dans l'armée, ils savent les risques qu'ils prennent, mais ils n'espèrent pas y laisser la vie. Ça pourrait être un frère, un ami, un parent. Je pense que toute la communauté nationale doit être unie pour leur rendre hommage aujourd'hui et mettre de côté les polémiques, qui n'ont pas lieu
– Sophie Le Saint : Nouvelle condamnation du groupe Monsanto qui devra verser 1,8 milliard d'euros à un couple américain atteint d'un cancer.
– C'est une victoire pour Alberta et Alva Pilliod. Un jury californien vient de condamner Monsanto à leur verser 1,8 milliard d'euros, la plus lourde amende infligée au géant américain dans un procès du Roundup. Pendant presque 30 ans, ils ont utilisé ce désherbant à base de glyphosate. Ils sont tous les 2 atteints
– On aurait aimé que Monsanto nous prévienne des dangers de l'utilisation de son produit, qu'il y ait écrit sur l'étiquette "Danger, peut provoquer un cancer".
– C'est le 3e revers judiciaire pour Monsanto aux Etats-Unis. Une nouvelle fois, le jury a estimé que le groupe aurait dû prévenir des dangers potentiels du produit.